Le O Canada uniquement en anglais a fait grincer bien des dents

MONTRÉAL — La décision de la Ligue nationale de hockey (LNH) de présenter une version uniquement en anglais de l’hymne national canadien a fait grincer bien des dents au Québec.

L’ancien maire de Montréal et ancien ministre fédéral, Denis Coderre, est l’un de ceux qui ont critiqué le circuit pour l’absence d’un passage en français du «Ô Canada» interprété avant le match de samedi opposant les Canadiens aux Penguins de Pittsburgh.

«Pas foutu de faire l’hymne national dans les 2 langues… merci @NHL», a réagi M. Coderre sur son compte Twitter.

La LNH s’est défendue en disant que les Canadiens étaient considérés comme le club visiteur lors du premier match de sa série contre les Penguins de Pittsburgh qui s’est déroulé dans la ville-bulle de Toronto.

Le «Ô Canada» a été interprété par le chanteur de charme canadien Michael Buble qui l’avait enregistré devant un aréna vide à Vancouver. Quant à la version du «Star Spangled Banner», américain, elle était instrumentale.

La même vidéo avait été plus tôt utilisée avant le match opposant les Oilers d’Edmonton aux Blackhawks de Chicago à Edmonton, l’autre ville-bulle de la LNH.

Dans un courriel transmis à La Presse Canadienne, un porte-parole du circuit Bettman a expliqué que la version uniquement anglaise de l’hymne avait été jouée parce que les Canadiens sont techniquement l’équipe visiteuse pour ses premiers matchs contre Pittsburgh.

«Les deux premières rencontres de la série sont des matchs à l’étranger pour Montréal, a écrit Gary Meagher. Lorsqu’ils seront l’équipe à domicile [pour au moins le troisième match], la présentation comprendra un certain nombre d’éléments d’un match au Centre Bell.»

Le principal porte-parole de l’organisation des Canadiens a déclaré que ce genre de décisions revenait finalement à la ligue.

Toutefois, Paul Wilson, le vice-président principal aux affaires publiques et communications du club, a déclaré à La Presse Canadienne que le propriétaire du Tricolore, Geoff Molson, avait remarqué l’absence du français pendant l’hymne. Il lui a écrit un message-texte pour s’enquérir des raisons pour lesquelles c’était le cas.

Certains internautes ont eux aussi fait remarquer à M. Coderre qu’il s’agissait d’un match à domicile pour les adversaires des Canadiens. L’ancien maire a réagi en racontant qu’il avait déjà entendu un hymne canadien bilingue joué lors avant un match disputé à Pittsburgh.

Laisser un commentaire
Les plus populaires