Le parc de l’Arche de la paix est rouvert au public en Colombie-Britannique

VANCOUVER — L’un des derniers établissements de Colombie-Britannique toujours fermés en raison de la pandémie de COVID-19 a enfin rouvert ses portes au public.

Le parc provincial de l’Arche de la paix, un territoire de neuf hectares qui chevauche la frontière de l’État de Washington, au sud de Vancouver, a rouvert ses portes lundi après plus de deux ans de fermeture en raison de la pandémie et des restrictions sanitaires à la frontière canado-américaine.

Un communiqué publié par BC Parks mentionne que l’organisme a collaboré avec la Première Nation locale, l’Agence des services frontaliers du Canada, la GRC et d’autres agences «afin de s’assurer que la réouverture du parc s’effectue de manière sécuritaire et respectueuse».

Le ministère de l’Environnement, qui chapeaute BC Parks, avait fait savoir que la réouverture de la portion canadienne du parc était une priorité, mais la nature ouverte du parc rendait difficile de s’assurer que les visiteurs respectent les règles à la frontière.

Ce parc est unique en Amérique du Nord alors qu’il est le seul où des gens en provenance du Canada et des États-Unis peuvent se rencontrer sans avoir à franchir un poste frontalier.

Les autorités américaines avaient maintenu ouvert l’accès du côté des États-Unis tout au long de la pandémie. Le parc était devenu un populaire lieu de rencontre pour des familles séparées par la frontière. C’est ce qui suscitait des inquiétudes pour les autorités de Colombie-Britannique, craignant de grands rassemblements de personnes non vaccinées.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.