Le «parrain du pot» demeurera détenu à Montréal dans l’attente de sa déportation

MONTRÉAL – Le fugitif américain surnommé le «parrain du pot» demeurera en détention dans l’attente de sa déportation, la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada ayant déterminé, mardi, qu’il risquait de s’enfuir et représentait une menace à la sécurité du public.

La commissaire Marisa Musto a affirmé qu’il n’y avait pas de «raison claire et convaincante» d’aller à l’encontre d’une décision précédente sur le maintien en détention de John Robert Boone.

L’homme âgé de 73 ans fuyait les autorités américaines depuis 2008 et a été arrêté alors qu’il se trouvait illégalement à Montréal en décembre.

Il a passé plus de dix ans dans une prison fédérale américaine après avoir été condamné à la fin des années 1980 relativement à des activités imposantes de trafic de marijuana en territoire américain.

Mme Musto a affirmé qu’en raison de la nature de l’infraction et de la gravité de la peine, elle maintenait l’avis de la commission selon lequel John Robert Boone représente un danger pour le public.

John Robert Boone est recherché par les autorités américaines, qui auraient saisi 2400 plants de marijuana sur sa ferme du Kentucky en 2008.

Plusieurs éléments de la cause font l’objet d’une ordonnance de non-publication.

Son avocat, Tony Jedid, a affirmé à la commission mardi que John Robert Boone avait du mal à se rappeler certaines parties des procédures devant l’instance canadienne.

Par conséquent, Me Jedid a demandé que soit nommé un représentant désigné qui aurait l’autorité de prendre des décisions en son nom.

Un représentant désigné est nommé lorsqu’il est déterminé que la personne est dans l’incapacité de comprendre la nature des procédures.

Mme Musto a rejeté la requête, disant qu’elle n’avait pas d’informations pouvant justifier une telle demande.

L’ordre d’expulsion a été décrété en janvier, mais aucune date n’a été annoncée.

La prochaine audience devant la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada est prévue le 17 mars.

Note to readers: Ceci est une version corrigée. Dans la version précédente, le nom de Marisa Musto était mal orthographié.