Le Parti québécois promet de s’attaquer aux hausses du prix de l’essence

QUÉBEC — Un gouvernement péquiste prendrait des mesures pour protéger les citoyens des cartels dont les pratiques commerciales injustes poussent les prix — comme celui de l’essence à la pompe — vers le haut.

Le véhicule permettant d’y arriver est, selon le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, la création du Bureau de la protection des consommateurs du Québec (BPCQ).

Le dirigeant péquiste a déjà réitéré cet engagement, pris en mai, depuis le début de la campagne électorale. Il l’a fait le 1er septembre dernier lors de son annonce sur le prix des billets d’avion.

Il doit fournir dimanche davantage de détails sur les pouvoirs que détiendrait un BPCQ et sur son budget de fonctionnement, selon le PQ.

Des hausses marquées du prix de l’essence à la pompe, l’an dernier, avaient incité la formation à promettre la mise sur pied de ce bureau dont le mandat serait de lutter contre les pratiques commerciales anticoncurrentielles et de surveiller l’état de la concurrence.

L’annonce de M. Lisée se tient à Québec en ce jour 18 de la campagne électorale.

Le chef du PQ doit ensuite prendre un bain de foule, puis mettre le cap vers Saguenay, où sa journée se terminera avec un rassemblement militant.

Les plus populaires