Le patron du Super Aqua Club de nouveau arrêté pour de présumés crimes sexuels

MONTRÉAL — Le propriétaire du Super Aqua Club de Pointe-Calumet, Réjean Julien Proulx, a été arrêté pour la deuxième fois, mercredi, concernant de présumés crimes sexuels sur une deuxième victime.

L’homme de 57 ans était visé par un mandat d’arrestation pour contacts sexuels, incitation à des contacts sexuels et agression sexuelle envers un adolescent.

Réjean Julien Proulx a été interpellé à Piedmont, dans les Laurentides, et n’a pas résisté à son arrestation, a affirmé la SQ.

Il a comparu plus tard mercredi au palais de justice de Saint-Jérôme.

Réjean Julien Proulx doit revenir en cour vendredi pour une enquête sur remise en liberté. Il y a un interdit de publication sur la preuve étant donné l’âge des victimes présumées.

Réjean Julien Proulx avait été arrêté une première fois le 15 juin par la Régie de police du lac des Deux-Montagnes à la suite d’une plainte déposée par une personne âgée de 16 ans au moment des faits envers laquelle il était en situation d’autorité. Il fait face à des accusations d’agression sexuelle et d’exploitation sexuelle dans ce dossier.

Il avait été libéré sous conditions après sa comparution au palais de justice de Saint-Jérôme le 20 juin.

La police croit qu’il pourrait y avoir d’autres victimes. Toute personne qui détiendrait de l’information à ce sujet est invitée à contacter la Centrale de l’information criminelle de la SQ au 1 800 659-4264.

«On verra au fil du temps si cela mène à d’autres accusations. Les (deux plaignants) étaient des adolescents de sexe masculin», a indiqué la porte-parole de la SQ Éloïse Cossette.

Les plus populaires