Le pays est entré en récession, selon l’Institut C.D. Howe

TORONTO — L’Institut C.D. Howe affirme que le Canada est entré en récession en raison de la dévastation économique causée par la pandémie de COVID-19.

Dans un rapport rendu public vendredi, le Business Cycle Council de l’Institut a déclaré que l’économie avait atteint un pic en février avant que les mesures prises pour ralentir la propagation du coronavirus ne viennent freiner l’économie.

Une récession est généralement définie comme étant deux trimestres consécutifs de croissance économique négative.

Cependant, le conseil de l’Insitut C.D. Howe définit une récession comme une baisse prononcée, persistante et généralisée de l’activité économique globale, et il considère le PIB et l’emploi comme ses principales mesures.

«Les membres ont convenu qu’en appliquant la méthodologie du conseil aux données préliminaires disponibles, le Canada est entré en récession au premier trimestre de 2020», a indiqué le conseil dans un communiqué.

Les données sur l’emploi pour mars ont révélé que plus d’un million d’emplois ont été perdus au cours du mois, tandis qu’une estimation préliminaire de Statistique Canada suggère que l’économie s’est contractée de 9 % au cours de la même période.

«Le conseil a convenu que l’ampleur de la contraction rend extrêmement improbable que tout ajustement futur annule la conclusion d’une baisse importante de l’activité économique au premier trimestre», a indiqué le conseil.

Statistique Canada a annoncé jeudi que la croissance économique était au point mort avant la crise, le produit intérieur brut réel n’ayant pratiquement pas changé en février en raison des grèves des enseignants en Ontario et des barrages ferroviaires dans de nombreuses régions du pays.

Les estimations officielles du PIB pour mars et pour le premier trimestre de 2020 seront publiées le 29 mai.

Les plus populaires