Le PLQ désigne Linda Caron comme nouvelle présidente

MONTRÉAL — Le Parti libéral du Québec (PLQ) s’est choisi une nouvelle présidente, lundi soir, quelques semaines après la démission d’Antoine Atallah.

Le Conseil exécutif du PLQ a élu Linda Caron, l’ancienne présidente de la commission politique nationale du parti. Mme Caron a aussi été candidate libérale dans la circonscription de Vachon — sur la Rive-Sud de Montréal — aux dernières élections provinciales.

Le conseil exécutif devait trouver un successeur à Antoine Atallah en attendant le prochain congrès du parti, prévu d’ici la fin de 2020.

M. Atallah avait démissionné au début du mois de mars «pour des motifs personnels». Il avait cependant été rapporté qu’il était contesté à l’interne pour avoir favorisé ses proches à des postes clés au sein du parti.

Dans une longue lettre transmise à la première vice-présidente du parti, M. Atallah affirmait que le résultat des élections générales du 1er octobre dernier n’était pas celui qu’il avait souhaité et qu’il en assumait une part de la responsabilité.

Le président démissionnaire avait aussi écrit que les dernières réformes institutionnelles au sein du PLQ l’avaient rendu extrêmement bureaucratique et qu’il était très difficile pour un officier bénévole de mettre en place une vision militante et d’en assurer le suivi une fois au pouvoir.

Âgé de 32 ans, Antoine Atallah a accédé à la présidence en novembre 2017. Il militait dans le parti depuis l’âge de 17 ans.

Les plus populaires