Le PLQ promet une hausser le salaire des nouveaux enseignants

RIVIÈRE-DU-LOUP, Qc — À l’instar de la Coalition avenir Québec (CAQ), le Parti libéral du Québec (PLQ) fait également miroiter, s’il est réélu, une hausse salariale aux nouveaux enseignants par l’entremise d’une élimination des six premiers échelons salariaux.

Cette promesse dévoilée mercredi à Rivière-du-Loup est au coeur des mesures proposées par la formation politique en matière d’enseignement.

Ainsi, un enseignant en début de carrière serait dorénavant rémunéré au septième échelon et toucherait un salaire annuel de 53 134 $.

Le premier échelon salarial est actuellement de 41 390 $ par année, mais les deux premiers paliers concernent très peu de gens, étant donné que la formation universitaire en éducation est maintenant de quatre ans par rapport à trois auparavant.

Au printemps, la CAQ avait également suggéré d’éliminer des échelons salariaux afin qu’un enseignant en début de carrière puisse toucher une paye de 53 134 $.

Le PLQ chiffre à 79 millions $ sur cinq ans ses mesures annoncées mercredi.

Parmi les autres mesures dévoilées, la formation politique souhaite procéder à une révision de la formation initiale des étudiants au baccalauréat en enseignement.

Le PLQ désire également créer un examen national de maîtrise du français pour remplacer l’épreuve actuelle et mettre sur pied un institut national en éducation.