Le plus vieux survivant de Pearl Harbor s’apprête à célébrer son 105e anniversaire

NOUVELLE-ORLÉANS — Des admirateurs agitant des drapeaux américains se sont massés mercredi autour du Musée national de la Deuxième Guerre mondiale, à La Nouvelle-Orléans, pour acclamer le plus vieux survivant de l’attaque contre Pearl Harbor.

Joseph Eskenazi ― de Redodno Beach, en Californie ― aura 105 ans le 30 janvier. Il était accompagné de deux de ses arrière-petits-enfants, un garçon de cinq ans et une fille de 21 mois, et de six anciens combattants de la guerre, tous des nonagénaires.

M. Eskenazi était un simple soldat le 7 décembre 1941. Il se souvient d’avoir été réveillé par la chute d’une bombe, qui n’a pas explosé, près de la caserne où il dormait. Il a entendu la série d’explosions qui ont éventré le cuirassé Arizona.

Des chasseurs japonais l’ont ensuite mitraillé quand il s’est porté volontaire pour conduire un bouteur dont on avait besoin pour dégager les pistes pour les avions.

«Je ne sais même pas pourquoi ― j’ai simplement levé la main quand ils ont demandé des volontaires, a-t-il raconté. Personne d’autre n’a levé la main parce qu’ils étaient certains de mourir… Je l’ai fait inconsciemment.»

Environ 2400 soldats américains ont perdu la mort à Pearl Harbor.

Le musée a ouvert ses portes en 2000.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.