Le policier Derek Chauvin n’a jamais levé son genou, dit un expert au procès

MINNEAPOLIS — Le policier Derek Chauvin avait le genou sur le cou de George Floyd ou dans cette zone — et portait la majeure partie de son poids — pendant les 9 minutes et demie durant lesquelles l’homme noir était allongé face contre terre, les mains menottées derrière le dos, a témoigné un expert en recours à la force, mercredi, au procès pour meurtre de Derek Chauvin.

Jody Stiger, un sergent du département de police de Los Angeles servant de témoin à charge, a déclaré que sur la base de son examen des preuves vidéo, M. Chauvin avait exercé une pression sur le cou de M. Floyd ou dans cette zone à partir du moment où les agents ont commencé à épingler M. Floyd au sol jusqu’à ce que les ambulanciers commencent à le déplacer sur une civière.

«Cette force particulière n’a pas changé pendant toute la période de contention?», a demandé le procureur Steve Schleicher alors qu’il montrait au jury un mariage de cinq images fixes.

«C’est exact», a répondu M. Stiger, qui a déclaré mardi que la force utilisée contre M. Floyd avait été excessive.

L’avocat de M. Chauvin, Eric Nelson, a répliqué en soulignant, selon sa perception, des moments dans la séquence vidéo où le genou de M. Chauvin ne semblait pas être sur le cou de M. Floyd, mais sur la zone de son omoplate ou la base de son cou. M. Stiger a affirmé que le genou du policier dans certaines des images contestées semblait toujours être près du cou de M. Floyd, bien qu’il ait convenu que la façon qu’il faisait peser son poids avait parfois changé.

Dans un autre témoignage, l’enquêteur principal de l’État du Minnesota dans cette affaire, James Reyerson, a d’abord convenu avec Me Nelson que M. Floyd semblait dire dans une vidéo de son arrestation prise par une caméra corporelle de la police: «J’ai consommé trop de drogues.» («I ate too many drugs»)

Mais lorsqu’un procureur a diffusé un extrait plus long de la vidéo, M. Reyerson a déclaré qu’il croyait que ce que M. Floyd avait vraiment dit était: «Je n’ai pas pris pas de drogue.» («I ain’t do no drugs»)

M. Chauvin, âgé de 45 ans, est accusé de meurtre et d’homicide involontaire dans la mort de M. Floyd le 25 mai. M. Floyd, 46 ans, a été arrêté à l’extérieur d’un dépanneur après avoir été accusé d’avoir tenté de payer avec un faux billet de 20 dollars. Paniqué, l’homme s’est débattu et a soutenu être claustrophobe alors que la police tentait de le mettre dans une voiture de patrouille. Les policiers l’ont maintenu au sol le visage contre le trottoir.

La défense tente de démontrer que M. Floyd est mort à cause de sa consommation de drogues et de ses problèmes de santé préexistants, et non à cause du genou du policier.

Breahna Giles, une scientifique médico-légale de l’État, a déclaré mercredi que les pilules trouvées dans le VUS que M. Floyd conduisait contenaient de la méthamphétamine et du fentanyl. Une autre témoin, la chimiste médico-légale Susan Meith, a affirmé que les restes d’une pilule trouvée à l’arrière de la voiture de la police contenaient également de la méthamphétamine et du fentanyl. Un témoignage antérieur a révélé que cette pilule contenait de l’ADN de la salive de M. Floyd.

Par Amy Forliti, Steve Karnowski et Tammy Webber – The Associated Press

Laisser un commentaire