Le policier torontois accusé d’agression contre un jeune Noir témoigne au procès

OSHAWA, Ont. — Un policier de Toronto a soutenu mardi qu’il avait agi en état de légitime défense en frappant à plusieurs reprises un jeune homme noir au visage et au corps, il y a trois ans.

L’agent Michael Thériault, qui n’était pas de service ce soir-là, a reconnu qu’il avait causé une grave blessure à l’oeil de la victime — Dafonte Miller a même perdu l’usage d’un oeil. Mais le policier a plaidé qu’il essayait alors de désarmer le jeune homme surpris à tenter, avec un ami, de voler du matériel dans le camion de ses parents, au début de la nuit du 28 décembre 2016. L’accusé soutient que c’est M. Miller qui l’a agressé, lui et son frère Christian.

Michael Thériault, âgé de 27 ans, a déclaré qu’il ne savait pas combien de fois il avait frappé M. Miller, mais il se souvient qu’il l’a frappé aussi fort que possible là où il le pouvait, dans les circonstances. «J’essayais de le distraire afin qu’il relâche au moins son emprise sur le tuyau» avec lequel, selon lui, il frappait les accusés.

À aucun moment il n’a informé le plaignant qu’il était policier, comme l’enseigne l’école de police. Selon la Couronne, c’est parce que l’agent Thériault n’avait pas du tout l’intention d’arrêter M. Miller: il voulait lui donner une raclée. Les avocats de M. Miller ont déjà affirmé à l’extérieur du tribunal que la couleur de la peau de la présumée victime avait joué un rôle dans cette affaire.

Les frères Thériault sont conjointement accusés de voies de fait graves, mais aussi d’entrave à la justice, pour le récit des événements qu’ils ont donné ensuite aux enquêteurs.

Au coeur de l’altercation: un tuyau de plus d’un mètre, admis en preuve plus tôt au procès. La Couronne et la défense présentent toutefois des thèses divergentes sur sa provenance et son utilisateur.

M. Miller, aujourd’hui âgé de 22 ans, a témoigné la semaine dernière qu’il avait été roué de coups avec un tuyau et qu’il n’avait jamais pu se défendre. Il a raconté qu’il se promenait avec deux amis tard le soir lorsque Michael et Christian Thériault ont commencé à les interroger sur les raisons de leur présence dans ce quartier résidentiel de Whitby. Il soutient que les deux hommes se sont ensuite mis à leur poursuite.

Michael Thériault a nié à plusieurs reprises, mardi, avoir frappé M. Miller avec un tuyau — ou vu son frère le faire. Il soutient que c’est le jeune homme qui avait utilisé le tuyau comme une arme, ce qui a provoqué des rires et des expressions d’incrédulité dans la salle d’audience. M. Thériault a admis qu’il n’avait pas été blessé dans l’altercation.

Le procès des deux hommes, en Cour supérieure à Oshawa, doit se poursuivre l’an prochain.