Le port de Montréal accueille le Virginiaborg, premier navire océanique de 2019

MONTRÉAL — En franchissant, à 3h50 mercredi matin, la limite aval du Port de Montréal à la hauteur de Sorel, le Virginiaborg  est devenu le premier navire océanique à avoir atteint le port de la métropole sans escale en 2019.

Le vraquier avait quitté le port de Porsgrunn en Norvège le 20 décembre dernier.  Il a accosté à Montréal en matinée, le 2 janvier, au quai 42 du terminal opéré par Logistec.

Son capitaine, Volodymyr Yurchenko, recevra la Canne à pommeau d’or lors d’une cérémonie officielle jeudi. M. Yurchenko compte une trentaine d’années d’expérience de navigation en mer.

Les autorités du port de Montréal remettent la Canne à pommeau d’or au capitaine du premier navire océanique à franchir ses limites chaque année, une coutume qui célèbre maintenant son 180e anniversaire.

«C’est un objet précieux qui lui appartient et qu’il conserve pour le reste de sa carrière», souligne la directrice des communications du Port de Montréal, Mélanie Nadeau. D’après la description faite sur le site web du port, le pommeau d’or 14 carats est gravé au nom du capitaine et de son navire.

Les deux pilotes du Saint-Laurent qui ont escorté le navire de Trois-Rivières à Montréal seront aussi honorés lors de la cérémonie en présence de la présidente-directrice générale du port, Sylvie Vachon.

Selon Mme Nadeau, la tradition a commencé vers 1840 alors que l’on remettait un chapeau haut de forme au capitaine du premier navire à entrer au port à sa réouverture à la fin de l’hiver. Le pommeau d’or aurait fait son apparition vers 1880.

Puisque de nos jours, les eaux du fleuve demeurent navigables à l’année, la cérémonie souligne plutôt l’arrivée du Nouvel An.

Les commentaires sont fermés.

Pourquoi ne pas mentionner dans votre article le nom des pilotes, je crois qu’ils y ont droit !
Merci de faire cet ajout !
Solange