Le port spatial de la N.-É. serait prêt à lancer un vol d’essai suborbital à l’été

HALIFAX — L’entreprise qui construit le tout premier port spatial commercial du Canada affirme qu’un lancement d’essai, suborbital, depuis le nord-est de la Nouvelle-Écosse devrait être prêt au début de l’été.

Le PDG de Maritime Launch Services, Steve Matier, a déclaré que les travaux qui ont commencé en septembre dernier sur une route d’accès au site de lancement près de Canso étaient presque terminés.

M. Matier a indiqué qu’une petite dalle de béton sera ensuite coulée pour accueillir un lancement à petite échelle, afin d’envoyer brièvement dans l’espace une fusée, qui retombera ensuite sur Terre.

Il affirme que son entreprise prévoit d’effectuer son premier lancement commercial en 2025, en utilisant une plus grande fusée, de fabrication ukrainienne.

Il n’y a pas actuellement au Canada de cadre réglementaire entourant le lancement de satellites. Le gouvernement fédéral a annoncé la semaine dernière qu’il élaborera «des exigences réglementaires strictes, des normes de sécurité et des conditions de délivrance des permis rigoureuses» pour les lancements de satellites depuis le Canada au cours des trois prochaines années.

En attendant, le gouvernement approuvera les lancements spatiaux au cas par cas, a indiqué vendredi dernier le ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra, en visite à l’Agence spatiale canadienne, à Longueuil.

Ottawa veut s’«assurer que tout lancement, incluant sa charge utile, soit analysé et approuvé de manière à respecter les lois canadiennes et les conventions et traités internationaux», a expliqué le ministre Alghabra.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.