Le porte-conteneur converti par Davie va rester au service de la marine à long terme

OTTAWA — La Marine royale canadienne projette de conserver à long terme au sein de sa flotte le porte-conteneur civil converti en navire de soutien temporaire par le chantier naval Davie, à Lévis.

Bien que deux nouveaux vaisseaux de soutien soient actuellement en construction, la marine prévoit continuer de faire appel à son navire temporaire pour assurer le ravitaillement en mer.

Cette décision est révélée dans de nouveaux documents obtenus par La Presse Canadienne grâce à la Loi sur l’accès à l’information. Le gouvernement fédéral fait l’objet de pressions de la part de Davie afin qu’il achète le «MV Asterix» qui est toujours la propriété du chantier naval.

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau a jusqu’ici résisté aux demandes de Davie alors que le navire fait présentement l’objet d’un bail de location de 700 millions $ pour cinq ans, assorti d’une option de prolongation pour cinq autres années.

Il semble toutefois, selon les documents consultés, que ce navire fait partie des plans à long terme de la marine afin d’assurer qu’elle mise sur suffisamment de ressources de soutien. Le but étant d’éviter un bris de service dans le ravitaillement en mer. Il pourrait notamment servir de navire de remplacement si l’un des deux nouveaux vaisseaux construits à Vancouver doit être mis temporairement hors service.

Au départ, le gouvernement fédéral prévoyait construire trois nouveaux navires de soutien lorsqu’il a lancé le projet il y a plus d’une décennie. Les dépassements de coûts ont cependant forcé les décideurs à réduire la commande à deux nouveaux navires.

Les officiers de la Marine royale canadienne ont déjà fait savoir que deux navires de soutien ne seront pas suffisants pour subvenir à leurs besoins à long terme.

La semaine dernière, le directeur parlementaire du budget a évalué qu’Ottawa pourrait faire l’acquisition du «MV Asterix» pour la somme de 633 millions $.

Laisser un commentaire