Le pourcentage de femmes sur les conseils d’administration progresse au Canada

TORONTO — Le pourcentage de sièges de conseils d’administration occupés par des femmes a progressé au pays, révèle un rapport publié jeudi par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM).

Le pourcentage total du nombre de postes d’administrateurs détenus par des femmes a avancé cette année à 14 pour cent, comparativement à 12 pour cent l’an dernier et à 11 pour cent en 2015, année de publication de la première version de ce rapport.

Le document des ACVM a aussi montré que les conseils d’administration des entreprises dont la valeur boursière dépassait le cap des 10 milliards $ étaient composés à 24 pour cent de femmes, en regard de 21 pour cent en 2015.

Soixante-et-un pour cent des entreprises comptaient au moins une femme parmi leurs administrateurs, par rapport à 49 pour cent la première année de l’étude. En outre, 62 pour cent des entreprises comptaient au moins une femme dans leur haute direction, comparativement à 60 pour cent en 2015.

Le rapport s’appuie sur l’information sur la gouvernance fournie par 660 entreprises inscrites à la Bourse de Toronto dont le plus récent exercice financier a pris fin entre le 31 décembre 2016 et le 31 mars 2017.

Les six grandes banques canadiennes n’étaient pas comprises dans ces entreprises puisque leur exercice financier se termine le 31 octobre. Cependant, le rapport a noté que les conseils d’administration de ces institutions étaient composés à 35 pour cent de femmes, en moyenne.

La Commission des valeurs mobilières de l’Ontario doit tenir, le 24 octobre, une table ronde sur la représentation féminine au sein des conseils d’administration et de la haute direction des entreprises.