Le PQ veut faciliter l’achat des fournitures scolaires pour les parents d’élèves

MONTRÉAL — Après les lunchs, les fournitures scolaires: un gouvernement péquiste faciliterait la vie des parents d’élèves en demandant à chaque école de leur offrir la possibilité d’obtenir directement cahiers, crayons et cartables.

Les parents ne seraient toutefois pas obligés d’adhérer à cette mesure.

Mais le parti juge l’offre des plus favorables. Car qui dit «achats regroupés dit moindres coûts», fait-il valoir.

Bref, les parents auront le choix entre s’inscrire au forfait «tout prêt», ou prendre les 100 $ actuellement offerts pour les fournitures scolaires et faire leurs achats eux-mêmes.

Le chef péquiste Jean-François Lisée a fait part de cette promesse vendredi matin à Montréal en compagnie d’une famille.

Les écoles pourraient d’ailleurs se regrouper, notamment sous la forme de coopératives scolaires, afin d’offrir ce service aux parents.

Le PQ estime qu’il s’agit d’une mesure à coût nul qui donnera plus de temps aux parents.

Certaines écoles québécoises offrent déjà ce service aux familles.

Mercredi, la veille du déclenchement de l’élection, le PQ avait fait l’annonce d’un service de repas dans les écoles, disant vouloir «libérer les parents des lunchs».

Les plus populaires