Le premier ministre a souligné la résilience des Albertains en temps difficiles

CALGARY – Participant à un déjeuner organisé dans le cadre du Stampede de Calgary, le premier ministre Justin Trudeau en tenu, samedi, à rassurer les Albertains en affirmant que l’économie de la province se redressera malgré les temps difficiles.

L’événement de samedi était organisé par le ministre des Anciens combattants Kent Hehr.

Accueilli par des applaudissements nourris, le premier ministre s’est dit heureux de participer à ce qu’il a qualifié de la semaine annuelle la plus joyeuse au Canada.

Les festivités de cette année prennent toutefois place dans un contexte économique assombri, alors que l’industrie albertaine du pétrole et des hydrocarbures connaît un important recul. Ce secteur a longtemps été le pilier principal de l’économie de la province, rapportant, il y a une dizaine d’années, des surplus de plusieurs milliards de dollars.

Le prix de référence est toutefois passé d’un seuil de 100$ US le baril à 46$ US de juin 2014 à aujourd’hui.

Chaque baisse de 1$ US du prix moyen annuel du carburant représente une perte de 170 millions $ pour l’Alberta. Le déficit provincial devrait atteindre, selon les prévisions, 10 milliards $ cette année.

La chute des cours du pétrole a entraîné des délais dans les objectifs de production ainsi que la perte de dizaines de milliers d’emplois.

«Nous savons que les choses n’ont pas été faciles ici, en Alberta. Alors que l’Alberta s’est portée très bien pendant des années et a contribué à soutenir le reste du pays, c’est maintenant au reste du pays à venir en aide à l’Alberta», a dit Justin Trudeau.

Ce dernier a ajouté qu’il ne s’inquiétait néanmoins par pour les Albertains, qui ont démontré, selon lui, leur capacité à se relever après chaque chute.

Le secteur énergétique et le gouvernement de l’Alberta exercent de la pression depuis des mois sur le gouvernement fédéral afin qu’il donne son aval aux différents projets d’oléoducs. La province de l’Ouest souhaite exporter sa production de pétrole pour sortir de son marasme économique.