Le premier ministre de l’Î.-P.-É. défend la réponse de son gouvernement à Fiona

CHARLOTTETOWN — Les problèmes de répartition des paiements d’aide gouvernementale à la suite de la tempête post-tropicale Fiona ont dominé le débat à l’Assemblée législative de l’Île-du-Prince-Édouard mardi, lors de la première séance depuis la tempête dévastatrice qui a déferlé sur les Maritimes en septembre.

Le premier ministre Dennis King a admis que le déploiement des paiements par l’intermédiaire de la Croix-Rouge canadienne était «imparfait», bien qu’il ait défendu le processus de vérification auquel les résidants étaient confrontés pour se qualifier pour recevoir l’argent.

M. King a mentionné que les insulaires doivent comprendre que le gouvernement ne fait pas que donner de l’argent aux gens.

«Il y a beaucoup de mauvais acteurs» qui essaient d’accéder à de l’argent auquel ils n’avaient pas droit, a rappelé le premier ministre.

Après que Fiona a coupé l’électricité de la majeure partie de l’île, le gouvernement a offert aux résidants un paiement unique de 250 $, à distribuer par l’intermédiaire de la Croix-Rouge. Certains qui se sont inscrits pour l’argent ont été invités à vérifier leur identité en personne à l’un des trois centres d’accueil de la Croix-Rouge à Summerside, à Montague et à Charlottetown.

Les gens ont donc parcouru de longues distances pour cette vérification, et certains ont été refoulés à leur arrivée parce que les centres étaient à pleine capacité, a rapporté le chef de l’opposition, Peter Bevan-Baker, du Parti vert.

«Beaucoup de personnes âgées, de personnes handicapées, de personnes souffrant de douleurs chroniques et d’autres problèmes médicaux, de personnes avec de jeunes enfants ne peuvent tout simplement pas faire la file pendant des heures, a dit M. Bevan-Baker. Une question au premier ministre: pensez-vous que les insulaires ont raison de se sentir frustrés par ce processus ?»

Le premier ministre King a convenu que la distribution d’argent avait ses défauts. Pourtant, a-t-il dit, le gouvernement a réussi à obtenir des paiements pour des dizaines de milliers de personnes en peu de temps.

Mardi, plus de 56 000 des 60 429 ménages prince-édouardiens qui se sont inscrits pour les paiements les avaient reçus, a indiqué le porte-parole de la Croix-Rouge Dan Bedell lors d’une entrevue. L’agence, a-t-il ajouté, offre également des paiements uniques de 500 $ aux insulaires, provenant de dons faits à la Croix-Rouge. Environ 20 400 ménages enregistrés ont reçu ces paiements, selon M. Bedell.

Le processus de vérification utilisé à l’Île-du-Prince-Édouard est le même que pour les efforts de secours en cas de catastrophe à travers le pays, a-t-il dit, ajoutant que le «grand volume» de ménages touchés par Fiona dans tout le Canada atlantique a entraîné des retards parce que la Croix-Rouge a dû transférer des bénévoles et du personnel dans la région pour aider.

Quant aux commentaires du premier ministre King sur les mauvais acteurs essayant d’accéder à de l’argent auquel ils n’avaient pas droit, «il y a toujours un peu de cela», a remarqué M. Bedell.

«C’est pourquoi il y a un processus de vérification. Et cela nécessite de se présenter et de montrer une pièce d’identité émise par le gouvernement», a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.