Le premier ministre Ford portera son masque pour encore quelques jours

TORONTO — Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a déclaré qu’il porterait son masque «pendant les premiers jours» à l’Assemblée législative après la levée de l’obligation, lundi.

La province a annoncé que le port du masque obligatoire prendra fin dans la plupart des espaces publics le 21 mars, incluant les écoles, bien qu’il reste dans des environnements tels que les soins de longue durée et les transports en commun pendant environ un mois supplémentaire.

Le leader du gouvernement à la Chambre, Paul Calandra, a indiqué la fin de l’exigence du masque pour la chambre législative et dans les comités à compter du 21 mars, et le président a dit que les exigences seraient levées ce jour-là pour l’ensemble de l’enceinte législative.

M. Ford a déclaré qu’avec la levée de l’obligation, si les gens veulent continuer à porter un masque, alors que «Dieu vous bénit», mais s’ils ne le font pas, c’est bien aussi.

Mais le premier ministre ontarien a affirmé qu’il pèche toujours par excès de prudence: il gardera donc un masque à l’Assemblée législative «pendant les premiers jours» après la reprise des travaux parlementaires lundi, à la suite d’une pause d’une semaine.

Plusieurs conseils scolaires ont demandé de pouvoir maintenir leurs obligations du port du masque en place pendant quelques semaines au retour de la relâche. Ils ont toutefois essuyé un refus de la part de M. Ford.

De nombreux établissements postsecondaires ont déclaré qu’ils conserveraient l’obligation du masque jusqu’à la fin de la session. 

Questionnée sur l’impossibilité pour les écoles publiques à faire de même, la ministre des Collèges et Universités, Jill Dunlop, a soutenu que les établissements postsecondaires sont des entités juridiques autonomes.

L’Ontario a rapporté 688 personnes hospitalisées mardi en raison de la COVID-19 et 220 patients aux soins intensifs, comparativement à 228 la veille. Les autorités ont indiqué que le nombre d’hospitalisations n’était pas disponible pour lundi.

La province a signalé 13 nouveaux décès dus au virus.

L’Ontario a également enregistré 1076 nouveaux cas de la COVID-19, mais le médecin hygiéniste en chef de la province a précisé que le nombre réel est probablement 10 fois plus élevé, étant donné que l’accès aux tests PCR est restreint.