Le premier ministre Trudeau se rendra à Lima, Paris et Londres ce mois-ci

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau se rendra à Lima, au Pérou, puis à Paris et à Londres dans le cadre d’un voyage de huit jours plus tard ce mois-ci.

M. Trudeau sera à Lima du 12 au 14 avril, puis à Paris du 15 au 17 avril et à Londres du 17 au 20 avril, notamment pour une réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth.

À Lima, le premier ministre participera au huitième Sommet des Amériques, et il prendra la parole lors du troisième Sommet des Amériques à l’intention des PDG pour «mettre en valeur les avantages d’investir au Canada», a indiqué son bureau, mercredi, par communiqué.

À Paris, M. Trudeau doit s’entretenir avec le président français Emmanuel Macron, le premier ministre Édouard Philippe et Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie et ancienne gouverneure générale du Canada.

Il doit rencontrer la première ministre britannique Theresa May et la reine Élisabeth II lors de son séjour à Londres.

Le thème de la rencontre du Commonwealth est «Vers un avenir commun», et le bureau du premier ministre a indiqué que M. Trudeau prévoyait «insister sur le besoin d’agir pour lutter contre les changements climatiques et assurer la protection des océans, et l’importance de promouvoir une croissance économique qui profite à tous».

M. Trudeau sera l’hôte du sommet du G7 en juin dans la région de Charlevoix, au Québec, et l’hôte se rend traditionnellement dans les principaux pays membres avant la rencontre, ce qui explique son passage à Paris.

Le premier ministre a affirmé par communiqué que le Sommet des Amériques offrait aux dirigeants de la région une occasion unique «de se rencontrer et de s’entendre sur un programme tourné vers l’avenir pour notre hémisphère, et de promouvoir une croissance économique commune».

«Le Sommet sera l’occasion de discuter de l’importance de la gouvernance démocratique dans la lutte contre la corruption, un sujet très pertinent. J’ai aussi hâte de discuter de ce que nous pouvons tous faire afin de promouvoir de fortes sociétés démocratiques», a-t-il affirmé.