Le premier ministre ukrainien demande plus d’aide pour contrer les attaques russes

KYIV, Ukraine — Le premier ministre ukrainien demande de l’aide pour obtenir des missiles Patriot et d’autres systèmes de défense aérienne de haute technologie, afin de contrer les attaques russes, alors que de nouveaux bombardements russes ont été signalés lundi dans les régions orientales de l’Ukraine où Moscou tente de faire des gains.

Le premier ministre Denys Shmyhal a déclaré à la chaîne de télévision française LCI que la Russie voulait inonder l’Europe d’une nouvelle vague de réfugiés ukrainiens en menant des attaques contre les infrastructures en Ukraine, qui ont provoqué des pannes d’électricité et d’eau pour des millions de personnes pendant l’hiver glacial.

La fourniture de missiles sol-air Patriot à l’Ukraine marquerait une avancée majeure dans les types de systèmes de défense aérienne que l’Occident envoie pour aider le pays à se défendre contre les attaques aériennes russes. Jusqu’à présent, aucun pays ne les a proposés, bien que l’Allemagne ait fourni des missiles Patriot à la Pologne voisine, son alliée de l’OTAN.

Des millions d’Ukrainiens ont déjà fui le pays depuis le début de l’invasion russe le 24 février, et l’on craint que beaucoup d’autres ne quittent leurs maisons pendant l’hiver. Des milliers de personnes sont mortes et des dizaines de villes et villages à travers l’Ukraine ont été réduits en décombres au cours des neuf mois de l’assaut russe.

L’Ukraine a également besoin de réapprovisionnement en obus d’artillerie et en chars de combat modernes, a déclaré M. Shmyhal dans une entrevue diffusée dimanche soir, avant des rencontres à Paris cette semaine pour mobiliser et coordonner davantage d’aide internationale à l’Ukraine. Les plus de 1000 attaques russes contre les infrastructures depuis octobre sont conçues «pour déclencher une nouvelle vague de migration vers l’Europe», a-t-il insisté.

Le Kremlin a déclaré que les attaques contre le système d’approvisionnement énergétique de l’Ukraine étaient des représailles à ce que Moscou qualifie d’attaque orchestrée par Kyiv contre le pont clé construit par la Russie vers la péninsule de Crimée, que la Russie a annexée en 2014.

Dimanche, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est entretenu au téléphone avec le président américain Joe Biden. M. Biden a cherché «à souligner le soutien continu des États-Unis à la défense de l’Ukraine alors que la Russie poursuit ses assauts contre les infrastructures critiques de l’Ukraine», a déclaré la Maison-Blanche.

Les frappes russes répétées sur les infrastructures ont laissé des millions d’Ukrainiens sans électricité, chauffage ou eau dans tout le pays. Les attaques de drones russes près du port d’Odessa sur la mer Noire la fin de semaine dernière ont détruit plusieurs installations énergétiques à la fois et laissé tous les clients, à l’exception des hôpitaux, des maternités, des chaufferies et des stations de pompage, sans électricité.

Le fournisseur d’électricité ukrainien, Ukrenergo, a déclaré lundi que la situation dans le système énergétique du pays demeurait difficile après les attaques russes, en particulier à Odessa.

Pour se défendre contre de nouvelles frappes, M. Shmyhal a réitéré les appels ukrainiens précédents pour des missiles sol-air Patriot – un système hautement sophistiqué qui n’a pas encore été mis en place. Il a également demandé plus de systèmes de défense aérienne allemands et français que ces pays ont déjà fournis.

L’Ukraine a besoin de grandes quantités d’obus pour répondre de la même manière contre l’artillerie russe, a indiqué M. Shmyhal. La Russie tire 50 000 à 70 000 obus par jour sur des cibles ukrainiennes et «nous avons besoin d’au moins le tiers de cette quantité chaque jour», a-t-il ajouté.

Les organisateurs de la conférence en France disent qu’ils s’attendent à ce que plus de 45 nations et 20 institutions internationales y participent. L’un des objectifs de la réunion sera d’acheminer rapidement l’aide à l’Ukraine pour répondre à ses besoins en eau, électricité, nourriture, santé et transport pendant les durs mois d’hiver et d’envoyer un message à Moscou indiquant que la communauté internationale reste aux côtés de l’Ukraine.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.