Le président chinois est en Corée du Nord pour s’entretenir avec Kim Jong-un

PÉKIN, Chine — Le président chinois Xi Jinping est parti jeudi matin pour une visite d’État en Corée du Nord, où il devrait s’entretenir avec le dirigeant Kim Jong-un de son programme nucléaire alors que les négociations avec Washington sont au point mort.

Selon l’agence de presse Chine nouvelle, Xi Jinping se rend en Corée du Nord à l’invitation de Kim Jong-un. Il est accompagné de son épouse, Peng Liyuan, et de plusieurs responsables du Parti communiste. Il serait le premier président chinois depuis 14 ans à se rendre en Corée du Nord.

Les médias chinois et nord-coréens ont annoncé que Xi Jinping resterait à Pyongyang pendant deux jours. Sa rencontre avec Kim Jong-un serait leur cinquième sommet depuis son entrée en diplomatie nucléaire avec les États-Unis et la Corée du Sud au début de l’année dernière.

Leur rencontre intervient alors que Xi Jinping et Kim Jong-un sont tous deux pris dans des différends avec les États-Unis — le président chinois sur le commerce et le dirigeant nord-coréen sur ses armes nucléaires.

Des experts affirment que Xi Jinping soutiendra probablement les appels de la Corée du Nord à un processus de désarmement progressif dans lequel chaque action prise par Pyongyang devrait être suivie de concessions américaines sur les sanctions et les questions de sécurité.

Dans un essai publié dans les médias officiels des deux pays avant son voyage, Xi Jinping a félicité la Corée du Nord pour avoir agi dans la «bonne direction» en résolvant politiquement les problèmes de la péninsule. Il ne mentionne pas la diplomatie nucléaire de Kim Jong-un auprès des États-Unis dans l’article, dont une grande partie vise à louer les relations de sept décennies des voisins.

Le président chinois a déclaré que sa visite «renforcerait la communication et les échanges stratégiques» entre les alliés traditionnels, malgré des relations parfois tendues.

Au cours de la guerre de Corée des années 1950-1953, les deux pays se sont battus contre les États-Unis, la Corée du Sud et leurs alliés, mais il y a eu des frictions ces dernières années, en particulier en raison des efforts répétés de Pyongyang pour accélérer son programme nucléaire.

Les plus populaires