Le président de l’Assemblée nationale, François Paradis, en isolement préventif

QUÉBEC — Le président de l’Assemblée nationale, François Paradis, devient la plus récente personnalité politique québécoise à se placer en isolement préventif.

Il en a fait l’annonce mardi sur les réseaux sociaux. «Ce matin, mon épouse a ressenti des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19. Dans l’attente des résultats de son test de dépistage, je demeurerai en isolement par mesure préventive. Je me porte bien», a-t-il écrit.

M. Paradis ne sera donc pas en Chambre mardi, au moment où le premier ministre François Legault effectuera son retour à l’Assemblée nationale.

Ce dernier s’était placé en isolement préventif à la mi-septembre, après une rencontre avec le chef conservateur Erin O’Toole, qui a été déclaré positif à la COVID-19.

M. Legault a passé un test de dépistage dont le résultat s’est avéré négatif.

Au début du mois, trois ministres de son gouvernement, deux députés et deux maires ont dû se placer en isolement préventif, de crainte d’avoir attrapé le virus, après avoir été en contact avec la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, qui a appris qu’elle était infectée.

Les ministres de la Justice et responsable de la Montérégie, Simon Jolin-Barrette, des Transports, François Bonnardel, et la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, ont dû se placer en isolement, de même que le député caquiste de Vachon, Ian Lafrenière, et la députée indépendante de Marie-Victorin, Catherine Fournier.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, et le maire de Laval, Marc Demers, avaient annoncé de leur côté qu’ils allaient eux aussi s’isoler, par mesure préventive.

Laisser un commentaire
Les plus populaires