Le président défait Donald Trump essuie un autre revers judiciaire au Wisconsin

Donald Trump a subi samedi une énième défaite judiciaire lorsque le juge Brett Ludwig — qu’il a pourtant nommé — a rejeté sa demande d’ordonner à l’Assemblée législative du Wisconsin, dominée par les républicains, de lui attribuer la victoire au scrutin présidentiel.

Le juge a déclaré que les arguments présentés par les avocats de M. Trump «échouaient en droit et en fait.»

Pendant ce temps, l’avocat du président défait, Jim Troupis, plaidait un autre procès devant la Cour suprême du Wisconsin devant des juges sceptiques.

Me Troupis a été soumis à un barrage de questions par les juges, tant libéraux que conservateurs. Il a demandé au tribunal de rejeter 221 000 bulletins de vote par correspondance, y compris le sien. Il a argué que ces ceux-ci avaient été délivrés frauduleusement sur la base d’interprétations incorrectes de la loi par les responsables électoraux.

«Dont, ce que vous voulez, c’est que nous annulions cette élection afin que votre roi puisse rester au pouvoir, lui a jeté au visage la juge libérale Jill Karofsky. C’est tellement anti-américain.»

Même si les juges conservateurs ont semblé plus sympathiques à certains points soulevés par l’avocat de M. Trump, ils se sont également demandé comment ils pourraient disqualifier équitablement les bulletins de vote uniquement dans les deux comtés où un nouveau dépouillement avait été réalisé et non dans d’autres où les mêmes procédures ont été suivies.

L’avocat du camp Biden, John Devaney, a déclaré que le fait d’annuler des bulletins de vote dans ces deux comtés serait une violation de la clause de protection égale de la Constitution.

M. Trump ne conteste les bulletins de vote que dans les comtés de Milwaukee et de Dane, les comtés les plus libéraux de l’État avec les plus grandes populations non blanches. Il ne conteste aucun vote dans les États plus conservateurs où il a gagné.

«Cette poursuite, M. Troupis, sent le racisme, a déclaré Mme Karofsky. Je ne sais pas comment vous pouvez vous présenter devant ce tribunal et éventuellement demander une solution qui n’a jamais été entendue dans l’histoire des États-Unis. Ce n’est pas normal.»

Le juge en chef Patience Roggensack, un conservateur, a exprimé ses inquiétudes concernant les bulletins de vote que la ville de Madison a recueillis pendant deux week-ends dans les parcs, affirmant que cela ressemblait à un vote anticipé alors que celui n’avait pas encore commencé.

Joe Biden a remporté le Wisconsin par environ 20 600 voix, une marge de 0,6% qui a résisté à un second dépouillement demandé par Trump dans les comtés de Milwaukee et de Dane.

L’avocat du camp Biden a demandé au tribunal de se prononcer avant lundi, date à laquelle les 10 votes du collège électoral du Wisconsin devraient être exprimés pour le candidat démocrate. Le campTrump a demandé une décision avant le 6 janvier, jour où le Congrès compte les votes du collège électoral.

– Par Scott Bauer, The Associated Press

Laisser un commentaire