Le prix de l’arbre donné par la Nouvelle-Écosse à Boston fait la une

HALIFAX – Le prix d’un cadeau offert chaque année par la Nouvelle-Écosse à la Ville de Boston a fait la une de l’influent «Wall Street Journal», lundi.

La Nouvelle-Écosse envoie chaque année depuis 45 ans à sa cousine américaine un gigantesque arbre de Noël, pour la remercier du soutien qu’elle a apporté en 1917 lors de l’explosion qui avait soufflé le port de Halifax.

Mais la tradition de Noël, lancée en 1971, a pris des allures de grincheux, cette année, à la suite d’un reportage de la télévision anglaise de Radio-Canada qui a révélé la facture liée au cadeau — transport et cérémonie d’illumination inclus.

Selon CBC, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a déboursé 242 000 $ l’an dernier pour le cadeau de remerciement, dont environ 41 000 $ à la Ville de Boston pour la cérémonie d’illumination, avec dignitaires, petits drapeaux et tuques de la Nouvelle-Écosse. La station affiliée du réseau ABC à Boston a reçu 75 000 $ pour réaliser une émission spéciale d’une heure sur la cérémonie.

Par contre, la plupart des personnes interrogées par le «Wall Street Journal» ne semblaient pas outrées par la facture salée. Plusieurs ont soutenu qu’il s’agissait là d’une gentille façon de souligner les liens d’amitié qui unissent les deux villes portuaires de la côte Est.

Le 6 décembre 1917, en pleine Grande Guerre, deux navires militaires sont entrés en collision dans le port de Halifax; la gigantesque explosion qui a suivi a fait 2000 morts et 9000 blessés, en plus de raser des quartiers entiers de la ville. Boston avait alors dépêché rapidement à Halifax du personnel et des fournitures médicales.

Les plus populaires