Le prix Judith-Jasmin Hommage décerné à Carole Beaulieu

L’ancienne éditrice et rédactrice en chef de L’actualité a reçu la reconnaissance ultime de la part de ses pairs.

Daphné Caron

Lors de son congrès annuel la fin de semaine dernière, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) a souligné la carrière remarquable de l’ancienne éditrice, rédactrice en chef et journaliste de L’actualité Carole Beaulieu, en lui remettant le prix Judith-Jasmin Hommage. Cette distinction célèbre la vie professionnelle d’un journaliste québécois ayant marqué son milieu et le public.

Toujours active en tant que chargée de cours invitée en journalisme à l’UQAM et médiatrice au Conseil de presse du Québec, Carole Beaulieu a commencé sa carrière à L’actualité en 1988, après des débuts au Messager de Verdun et quatre années au quotidien Le Devoir. Pendant 10 ans, ses reportages à l’étranger comme au Québec se sont inscrits dans l’histoire du journalisme québécois. Des récompenses de Magazines Québec et des Prix du magazine canadien ont souligné à maintes reprises sa contribution à une information de grande qualité, essentielle à la vie citoyenne. En 1993, le Conseil supérieur de la langue française lui a remis le prix Jules-Fournier, dont l’attribution sert à reconnaître l’excellence de la langue écrite des professionnels des médias au Québec.

Nommée rédactrice en chef de L’actualité en 1998, Carole Beaulieu a établi dans son billet inaugural du 1er janvier 1999 pour qui elle travaillait vraiment : « Dans un train vietnamien immobilisé par un typhon, sur une motoneige traversant un village inuit battu par le blizzard ou dans un wagon bondé du métro de Montréal, je me demandais toujours si j’étais à la hauteur de cet extraordinaire contrat de confiance qui lie un journaliste à ses lecteurs. »

« Elle ne fait pas ce métier-là pour elle, mais pour les autres », a souligné, lors de la remise du prix Hommage, Charles Grandmont, qui lui avait succédé à la rédaction en chef en 2017. Curiosité, intelligence, ténacité, compétence, souci du mot juste, passion pour les grands enjeux de société : plusieurs de ses collègues de la première heure, dont le correspondant de L’actualité à Paris Michel Arseneault et l’ancien journaliste et ex-chef du Parti québécois Jean-François Lisée, ont rappelé les qualités et le caractère de Carole Beaulieu.

À ses fonctions de rédactrice en chef se sont ajoutées celles d’éditrice en 2010, jusqu’à son départ en 2017. 

En 2011, Jean Paré, fondateur, premier rédacteur en chef et éditeur de L’actualité, avait également reçu le prix Judith-Jasmin Hommage. 

L’équipe de L’actualité tient à féliciter Carole pour cet honneur, et du même coup, à la remercier d’avoir laissé de son ADN dans ce grand média.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.

« Curiosité, intelligence, ténacité, compétence, souci du mot juste, passion pour les grands enjeux de société… »
C’est tout à fait toi, Carole!
Félicitations – un hommage grandement mérité.
Ta plume me manque énormément, et malheureusement, L’actualité n’est plus le magazine qu’il était sous ta gouverne…

Répondre

Dans les années 1980, j’étais responsable du développement communautaire à Alliance-Québec. De temps en temps, j’avais des articles à soumettre au Messager de Verdun sur les activités de notre Chapître Southwest. J’ai toujours un souvenir précis de l’objectivité avec laquelle madame Beaulieu traitait les articles qu’on lui soumettait. Donc, je me réjouis de cette reconnaissance envers madame Beaulieu.
Graham Weeks
Lecteur de l’Actualité depuis l’époque du magazine Maclean
Austin, Québec

Répondre