Le procès des deux marins britanniques est à nouveau retardé à Halifax

HALIFAX — Le procès des deux marins britanniques accusés d’avoir agressé sexuellement une femme dans une base militaire de la région d’Halifax a encore une fois été retardé, l’un des deux accusés se trouvant toujours à l’hôpital.

Darren Smalley et Simon Radford sont accusés d’agression sexuelle ayant causé des lésions corporelles et de participation à une agression sexuelle impliquant une ou plusieurs personnes à la base de Shearwater, en avril 2015.

Le procès devait se poursuivre à la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse vendredi, mais l’avocat de Simon Radford, David Bright, avait informé le juge Patrick Duncan que son client était à l’hôpital.

M. Bright a expliqué au tribunal lundi que son client avait été opéré samedi et que les médecins avaient déclaré qu’il pourrait sortir de l’hôpital lundi en fin d’après-midi, au plus tôt.

Le juge Duncan a ajourné le procès jusqu’à mercredi matin.

Le début du procès avait été retardé mardi dernier parce que Simon Radford se trouvait à l’hôpital.

M. Bright a déclaré à la cour que son client avait été blessé au Royaume-Uni et qu’il souffrait d’une déchirure à une artère.

Les accusés — membres de la Marine royale — participaient à un tournoi de hockey naval à Halifax au moment de l’agression sexuelle présumée.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie