Le programme d’infrastructure au fédéral a de tièdes retombées, dit le DPB

OTTAWA — Un rapport publié mercredi par le directeur parlementaire du budget (DPB) estime que la première tranche d’argent du programme d’infrastructure des libéraux a permis de relancer l’économie tout au plus de 0,16 pour cent l’an dernier, et de créer pas plus de 11 600 emplois.

Selon le rapport de Jean-Denis Fréchette, les retombées économiques des 14,4 milliards $ de dépenses prévues dans la première phase pourraient éventuellement être effacées si la Banque du Canada continue de relever ses taux d’intérêt.

M. Fréchette a également souligné que les provinces ont revu à la baisse leurs plans de dépenses d’infrastructure — ce que les libéraux espéraient éviter —, affaiblissant encore plus les retombées économiques.

Le financement des infrastructures fédérales ne peut être versé aux provinces et aux villes tant qu’elles ne soumettent pas de reçus, ce qui crée souvent un décalage entre le moment où le travail est effectué et le moment où le gouvernement fédéral paie.

Le rapport de M. Fréchette indique que 6,5 milliards $ ont été dépensés à ce jour sur les 14,4 milliards $ anticipés au cours des exercices 2016-2017 et 2017-2018, avec des manques à gagner importants dans les «infrastructures vertes» censées permettre de faire face au changement climatique et aux besoins en transport en commun — pour lesquels 282 millions $ ont été dépensés.

Selon le rapport, des fonds pour le transport en commun de 1,4 milliard $ devraient sortir du Trésor fédéral l’année prochaine, juste à temps pour les élections fédérales d’octobre 2019.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie