Le promoteur de l’aérodrome à Saint-Roch-de-l’Achigan tente sa chance de nouveau

Après avoir subi un premier revers en août dernier, les promoteurs du projet d’aérodrome à Saint-Roch-de-l’Achigan, dans Lanaudière, tentent leur chance une autre fois.

Aérodrome SRA a confirmé mardi son intention de soumettre un rapport révisé à l’intention du ministre fédéral des Transports, Marc Garneau.

M. Garneau avait émis un arrêté ministériel pour interdire le projet peu avant le déclenchement de la campagne électorale.

Il citait des «lacunes» dans la consultation entreprise par le promoteur et un «manque de clarté» quant aux activités anticipées et l’empreinte sonore pour justifier sa décision.

Qui plus est, la presque totalité des citoyens de Saint-Roch-de-l’Achigan s’étaient prononcés contre le projet lors d’un récent référendum.

Cette fois-ci, le promoteur du projet a mandaté une firme externe pour mener une étude sonore et soutient qu’aucune résidence ne sera soumise à un niveau de bruit supérieur à celui d’une «conversation normale».

Il affirme aussi que les investissements pour l’aménagement du site et la construction de hangars s’élèveront à 7 millions $ et que le projet assurera 55 000 $ par année en taxes municipales.

Le ministre Garneau n’a pas voulu s’avancer sur cette nouvelle tentative du promoteur, estimant qu’il est «prématuré» de commenter sur un rapport qu’il n’a pas encore reçu.

Les plus populaires