Le Québec et le Nouveau-Brunswick s’engagent à défendre la langue française

EDMUNSTON, – Le ministre québécois de la Francophonie canadienne, Jean-Marc Fournier, a signé, vendredi, une déclaration sur la langue française avec son homologue néo-brunswickoise.

Ainsi, M. Fournier et la ministre Francine Landry souhaitent unir leurs efforts de promotion de la langue française, soulignant par le fait même le rôle important qu’ont joué les peuples québécois et acadiens dans la création du Canada.

Cette déclaration engage les deux provinces à promouvoir le français en tant que valeur identitaire canadienne et à «poser des gestes concrets visant à assurer le maintien du poids démographique des francophones», notamment grâce à l’immigration, est-il écrit dans un communiqué.

Ainsi, les ministres font également la promesse d’«encourager l’offre active de services en français» et de renforcer la coopération entre les deux gouvernements.

Le Québec avait déjà signé de tels accords avec l’Ontario, le Manitoba ainsi que le Yukon.