Le Québec et les Maritimes touchés par une tempête hivernale

MONTRÉAL — Une tempête hivernale balayait mardi l’est du pays, forçant à certains endroits dans les Maritimes la fermeture d’écoles et rendant la conduite dangereuse partout.

Cette dépression météorologique, provenant de la côte est des États-Unis, amène des chutes de neige, qui ont débuté en matinée sur le sud et le centre du Québec et qui devait persister jusqu’à la nuit de mercredi. Cette neige, combinée à des vents modérés, génère de la poudrerie par endroits.

On prévoyait de 10 à 15 cm de neige sur les régions de Montréal, de Lanaudière, des Basses-Laurentides et de la Mauricie, mais jusqu’à 25 cm dans la région de Drummondville, de 20 à 40 cm dans les régions de Granby, Sherbrooke, Lac-Mégantic et Thetford Mines, et de 40 à 60 cm en Gaspésie. Des niveaux d’eau plus élevés que la normale et de grosses vagues sur le fleuve Saint-Laurent pourraient provoquer des débordements côtiers, indique Environnement Canada.

Les Maritimes

Plus à l’est, des avertissements de chutes de neige et de tempête hivernale ont été émis pour une grande partie des Maritimes, mais la majeure partie de la Nouvelle-Écosse se préparait, elle, à recevoir jusqu’à 80 mm de pluie et des vents soufflant jusqu’à 100 km/h le long de la côte. Environnement Canada parlait de possibilités de crues soudaines dans les zones basses et d’accumulations d’eau sur les routes.

Au Nouveau-Brunswick, on attendait jusqu’à 45 cm de neige dans le nord de la province, mais cette neige devait se transformer en grésil et en pluie au cours de l’après-midi. L’hôtel de ville de Moncton a fermé ses portes mardi et suspendu tous les services municipaux non essentiels, y compris le transport en commun. Environnement Canada a indiqué que les résidents de la vallée du fleuve Saint-Jean devraient se préparer à quelques heures de pluie verglaçante.

Des pannes d’électricité étaient signalées le long de la côte atlantique de la Nouvelle-Écosse et sur l’île Grand Manan, au Nouveau-Brunswick, où environ 2000 personnes étaient sans électricité à midi.

Près de 6000 autres personnes étaient dans l’obscurité en Nouvelle-Écosse, la plupart le long de la rive sud-ouest de la province. Nova Scotia Power indiquait que 300 techniciens et sous-traitants étaient sur un pied d’alerte à travers la province pour répondre aux pannes éventuelles.

À l’Île-du-Prince-Édouard, on prévoyait jusqu’à 25 cm de neige, en poudrerie, pour la partie centrale de l’île, suivie d’une période de grésil et de pluie verglaçante. L’accumulation rapide de neige devait rendre les déplacements difficiles, a prévenu Environnement Canada.

La tempête devrait arriver à Terre-Neuve-et-Labrador mercredi matin, apportant jusqu’à 20 cm de neige dans la Grande Péninsule du Nord et des quantités moindres ailleurs. Les vents pourraient atteindre 160 km/h dans la région de Wreckhouse, dans l’ouest de Terre-Neuve, et jusqu’à 110 km/h dans la plupart des zones côtières.

Laisser un commentaire