Le rassemblement pro-armes à feu sera tenu dans une cabane à sucre

MONTRÉAL — Le rassemblement pro-armes à feu, qui était initialement prévu samedi près du lieu de la tuerie de Polytechnique à Montréal, aura plutôt lieu dans la région de Portneuf, près de Québec.

Le regroupement «Tous contre un registre des armes à feu» a en effet décidé de tenir sa rencontre dans la Cabane à sucre Chabot à Neuville. Estimant que c’était la meilleure façon d’agir, les organisateurs ont choisi d’y tenir leur rassemblement samedi.

Le président du regroupement, Guy Morin, a admis que son organisation n’avait pas bien anticipé la réaction qui a suivi l’annonce du rassemblement sur la Place du 6-décembre-1989, à Montréal, désignée en hommage aux victimes de la tuerie de Polytechnique. Il a expliqué qu’il s’attendait à ce que ça dérange, mais pas à ce point. Il a affirmé qu’on n’avait pas su bien voir toute l’émotion qui pouvait émaner de ce site.

Selon lui, il a fallu agir en bon père de famille et essayer de faire en sorte que le message ne soit pas obstrué par des actes de violence qui auraient endommagé le site ou fait des blessés. Il a soutenu que des contre-manifestants risquaient de contrecarrer le rassemblement et causer des bris.

Il entend démontrer que son regroupement peut faire partie de la solution. Selon lui, les restrictions imposées aux propriétaires d’armes à feu n’ont jamais rien réglé. Il estime que d’autres problèmes reliés à la santé mentale et à l’intoxication à la drogue ou à l’alcool sont en cause.

Les plus populaires