Le régime de retraite Teachers veut atteindre «zéro émission nette» d’ici 2050

TORONTO — Le conseil du Régime de retraite des enseignants de l’Ontario (RREO) s’est engagé vendredi à atteindre d’ici 2050 un objectif de «zéro émission nette» de gaz à effet de serre grâce à une série de mesures favorables du climat.

Le plus grand régime de retraite pour une seule profession au Canada, aussi connu sous le nom de Teachers, a indiqué qu’il établirait, dans les semaines à venir, des cibles concrètes pour les émissions de son portefeuille et qu’il veillerait à ce que les entreprises dans lesquelles il investit déclarent leurs émissions chaque année.

Le gestionnaire du régime de retraite a ajouté qu’il consacrerait le produit d’une émission d’obligations vertes à des occasions d’investissement respectueuses du climat et qu’il plaiderait en faveur de politiques climatiques claires avec l’aide d’organisations mondiales avec lesquelles il s’associera.

Ces promesses surviennent quelques semaines après qu’une coalition environnementale a lancé une campagne encourageant le conseil à se désengager des entreprises qui développent ou transportent des produits à base de combustibles fossiles.

La coalition comprenait Shift Action for Pension Wealth and Planet Health, Fridays for Future Toronto et un groupe d’enseignants ontariens actifs et retraités qui souhaitaient que le RREO cesse d’investir leur épargne-retraite dans des sociétés pétrolières, gazières, charbonnières et pipelinières.

Le directeur des investissements, Ziad Hindo, a indiqué que les actifs privés directs dans le pétrole et le gaz naturel représentaient environ 3 % du portefeuille du régime et qu’il continuerait à s’éloigner des combustibles fossiles.

Laisser un commentaire