Le républicain John Katko, qui a voté pour destituer Trump, ne se représentera pas

WASHINGTON — Le représentant de l’État de New York, John Katko, un républicain modéré dont la carrière au Congrès semblait en pleine ascension, a annoncé sa retraite vendredi. Il est le troisième à indiquer qu’il ne briguera pas de nouveau mandat parmi les 10 législateurs du Parti républicain de la Chambre des représentants des États-Unis ayant voté pour destituer l’ancien président Donald Trump en janvier dernier.

Le New-Yorkais de 59 ans était en passe de devenir président du Comité de la sécurité intérieure de la Chambre des représentants advenant une reprise par les républicains du contrôle de la chambre lors des élections de mi-mandat en novembre prochain. 

Sa décision intervient alors que Donald Trump est resté une force dominante au sein du Parti républicain, conservant la fidélité de nombreux élus et menaçant d’utiliser les primaires pour destituer ceux qui le défient.

Achevant son quatrième mandat, M. Katko a publié une déclaration disant qu’il était temps de « profiter de ma famille et de ma vie d’une manière plus complète et plus présente ». Il a ajouté que ses parents et les parents de sa femme étaient tous décédés au cours des trois dernières années, ajoutant : « Dire que ces moments déchirants m’ont fourni une perspective qui a changé ma vie est un euphémisme.» Bien que ses propos ne fassent aucune référence à M. Trump, il a également déclaré : « Ma conscience, mes principes et mon engagement à faire ce qui est juste ont guidé chaque décision que j’ai prise en tant que membre du Congrès, et ils guident ma décision aujourd’hui. »

« Excellente nouvelle, un autre mord la poussière. Katko, du nord de l’État de New York, est parti ! », a réagi par écrit M. Trump vendredi.

En juin, dans une note manuscrite, l’ancien président avait indiqué que M. Katko ne gagnerait plus jamais, invitant le président du parti dans le comté d’Onondaga, à New York, à trouver un excellent candidat. 

Les représentants de l’Ohio, Anthony Gonzalez, et de l’Illinois, Adam Kinzinger, qui ont soutenu la destitution de Trump en 2021, ont aussi décidé de ne pas briguer de nouveau mandat.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.