Le Rwanda accueillera des réfugiés et des demandeurs d’asile bloqués en Libye

PARIS — Le Rwanda accueillera des réfugiés et des demandeurs d’asile bloqués en Libye en vertu d’un accord signé avec les Nations Unies et l’Union africaine.

L’accord signé mardi survient après des allégations répétées de conditions déplorables pour les migrants dans les centres de détention libyens, notamment des abus routiniers, un manque de soins médicaux et un manque de nourriture.

L’ONU a indiqué que son propre centre pour les migrants et les réfugiés situé à Tripoli, capitale libyenne, devient «dangereusement» surpeuplé, tout comme son centre au Niger.

Les vols d’évacuation vers le Rwanda devraient commencer dans les prochaines semaines. En vertu de l’accord, le Rwanda accepterait un groupe initial de 500 personnes, principalement originaires de la Corne de l’Afrique.

Selon les États-Unis, environ 4 700 personnes sont actuellement détenues dans des centres de détention en Libye.

Les plus populaires