Le saumon atlantique, disparu d’une rivière du N.-B.

Un groupe voué à la conservation du saumon atlantique signale qu’aucun de ces poissons n’est revenu dans la rivière Magaguadavic, au Nouveau-Brunswick — ce qui soulève des inquiétudes quant à la santé de l’espèce aux États-Unis et dans l’est du Canada. 

La Fédération du saumon atlantique surveille la rivière Magaguadavic pour le gouvernement canadien depuis 1992. Le groupe signale qu’il s’agit de la première fois qu’il n’a observé aucun saumon remonter la rivière pour frayer.

Les saumons de l’Atlantique abondaient autrefois dans les rivières de la Nouvelle-Angleterre et des provinces de l’est du Canada, mais ils sont maintenant en voie de disparition.

Les populations de saumon atlantique ont notamment souffert de la surpêche, de la pollution, des changements climatiques, de la perte de leur habitat et de la construction de barrages.

Le porte-parole de la Fédération du saumon atlantique, Neville Crabbe, porte aussi une partie du blâme sur la pisciculture. Les saumons d’élevage qui s’échappent des enclos font concurrence aux saumons sauvages et peuvent même se reproduire avec eux, donnant naissance à des poissons hybrides moins adaptés à la survie dans l’océan, explique-t-il.

En 1983, environ 900 saumons étaient revenus dans la rivière Magaguadavic, qui se situe à environ 45 minutes de la frontière avec l’État du Maine.

«Ça veut dire que pour la rivière Magaguadavic, tous les saumons qui y existaient sont maintenant disparus», se désole M. Crabbe.