Le Sénat se dit ouvert à ce que les dépenses des sénateurs soient surveillées

OTTAWA – Le Sénat ne ferme pas la porte à l’idée d’ouvrir ses livres à un comité indépendant pour qu’il vérifie les dépenses des sénateurs.

La chambre haute ne renoncera pas à son engagement d’être plus transparent, efficace et redevable, a assuré le sénateur conservateur et président du Comité de la régie interne, des budgets et de l’administration, Leo Housakos

Lorsque le vérificateur général Michael Ferguson a publié son rapport accablant sur les dépenses du Sénat l’année dernière, l’une de ses recommandations clés était de créer une instance indépendante pour s’assurer que les sénateurs n’enquêtent plus eux-mêmes sur leurs dépenses.

Les leaders du Sénat semblaient plutôt réticents face à cette suggestion, à l’époque.

La Loi sur le Parlement du Canada confère l’autorité exclusive des dépenses et de l’administration au comité sénatorial, ce qui complique d’autant plus cette démarche.

Mais malgré tout, le Sénat tente de trouver une solution à long terme qui se rapproche des suggestions de M. Ferguson.

«Nous considérons des options à long terme, dont un comité de surveillance indépendant afin d’évaluer les dépenses des sénateurs sur une base régulière», a déclaré M. Housakos, dans un communiqué cosigné par la sénatrice libérale Jane Cordy.

Le sous-comité de vérification du Sénat — formé des sénateurs conservateurs Denise Batters et Larry Smith, ainsi que du sénateur indépendant Larry Campbell — est chargé d’examiner toutes les options et de faire des recommandations lorsque la chambre haute aura mis en place son nouveau système de dévoilement des dépenses.

«Comme nous avons toujours dit, ces changements prennent du temps parce que nous voulons nous assurer de bien faire les choses. Mais ne vous y trompez pas. Nous demeurons déterminés à respecter notre promesse envers les Canadiens», ont-ils poursuivi.

Le vérificateur général a salué les démarches du Sénat, mais il est demeuré prudent. «Cela fait plus d’un an maintenant que nous avons publié le rapport, et j’espérerais que le Sénat dirige son attention sur la mise en place du bon moyen pour vérifier les dépenses des sénateurs», a-t-il affirmé en entrevue.