Le sénateur Murray Sinclair quittera ses fonctions dans deux mois

OTTAWA — Le sénateur indépendant Murray Sinclair annonce son départ de la Chambre haute.

Dans un communiqué diffusé vendredi après-midi, M. Sinclair dit qu’il quittera le Sénat le 31 janvier prochain. Il veut se concentrer sur son travail de mentorat et sur l’écriture de ses mémoires.

Il en annonce déjà le titre provisoire: «Qui nous sommes».

«Mon mandat de sénateur a été une chance remarquable de servir les gens du Manitoba», écrit celui qui, avant d’être nommé au Sénat, avait dirigé la Commission de vérité et réconciliation.

Il s’était d’ailleurs servi de son siège au Sénat pour réclamer la mise en oeuvre de plusieurs recommandations de la commission, dont la protection des langues autochtones et la réforme des services à l’enfance.

«Je quitte le Sénat, heureux de l’avancée des choses et en sachant que la réconciliation prendra encore longtemps. Je continuerai à travailler là-dessus pour le reste de ma vie», a-t-il dit.

 M. Sinclair a été nommé au Sénat en 2016 par le premier ministre Justin Trudeau. Il a 69 ans. Il aurait pu continuer à siéger comme sénateur jusqu’à l’âge de 75 ans, âge obligatoire de retraite pour les sénateurs.

Laisser un commentaire