Le sénateur républicain Rand Paul est déclaré positif à la COVID-19

WASHINGTON — Le sénateur du Kentucky Rand Paul a été déclaré positif à la maladie à la COVID-19, devenant le premier cas au Sénat américain et augmentant les craintes quant à la transmission du virus parmi les républicains au Capitole.

Rand Paul faisait partie des huit républicains du Sénat à avoir voté contre un projet de loi adopté la semaine dernière qui prévoyait plus de 100 milliards de dollars américains pour stimuler les tests de dépistage du coronavirus et garantir des congés de maladie payés à des millions de travailleurs. Il était également le seul sénateur républicain à s’être opposé à un projet de loi antérieur autorisant 8,3 milliards $ pour une réponse initiale contre le virus.

M. Paul est entré en quarantaine dimanche, après avoir appris ses résultats. Il a dit qu’il n’avait eu aucun symptôme et qu’il avait été testé par prudence en raison de ses nombreux voyages et événements. Il a déclaré qu’il n’avait pas souvenir d’un contact direct avec une personne infectée.

Son annonce a forcé deux sénateurs républicains de l’Utah — Mike Lee et Mitt Romney — à se placer en quarantaine, se distançant ainsi des négociations en cours alors que le Sénat travaillait sur un programme de sauvetage économique de 1400 milliards $ pour la crise du coronavirus. Au moins cinq sénateurs, dont Rand Paul, étaient en quarantaine dimanche, selon le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell.

La sénatrice démocrate de l’Arizona Kyrsten Sinema a réprimandé Paul sur Twitter, écrivant que sa décision de retourner au Capitole après avoir été testé, mais avant d’avoir appris les résultats, était «absolument irresponsable».

Mme Sinema a exprimé qu’elle n’avait «jamais commenté les choix et actions d’un autre sénateur».

Elle a ajouté, en s’adressant à l’Amérique:

«C’est absolument irresponsable. Vous ne pouvez pas être à proximité d’autres personnes en attendant les résultats des tests de coronavirus. Il met en danger les autres et augmente probablement la propagation du virus.»

D’autres sénateurs, incluant Ted Cruz, du Texas, et Lindsey Graham, de la Caroline du Sud, ont décidé de s’auto-isoler pendant qu’ils attendaient les résultats de leurs tests. Les deux ont été déclarés négatifs.

Répondant aux critiques sur Twitter, le bureau de M. Paul a fait savoir:

«Nous voulons être clairs, M. Paul a quitté le Sénat IMMÉDIATEMENT en apprenant son diagnostic. Il n’a eu aucun contact avec personne et il est entré en quarantaine.»

Le bureau de M. Paul n’a pas révélé quand il avait été testé. Des représentants de son bureau n’ont pas pu être immédiatement rejoints pour commenter.

Le président Donald Trump a qualifié M. Paul de «très bon ami» et il a dit qu’il «était toujours là» quand il a eu besoin de lui.

Le diagnostic de M. Paul survient après que deux membres de la Chambre des représentants, Mario Diaz Balart, de la Floride, et Ben McAdams, de l’Utah, eurent été déclarés positifs au virus.

M. Paul et d’autres législateurs «iront bien», a mentionné M. Trump. «J’espère qu’ils iront bien.»

M. Paul était sur la colline du Capitole la semaine dernière, y compris vendredi, lors d’un dîner parmi les sénateurs républicains. Il a pris la parole au Sénat mercredi après-midi, abordant le coronavirus et un amendement échoué qu’il a parrainé et qui aurait payé les efforts d’aide contre le virus en retirant les forces américaines de l’Afghanistan.

Un porte-parole du sénateur républicain du Kansas, Jerry Moran, a assuré que M. Moran a brièvement vu Rand Paul au gymnase du Sénat dimanche matin et qu’il a partagé ces informations avec des collègues républicains lors d’une réunion politique.

Selon le porte-parole Tom Brandt, «M. Moran a suivi les directives du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies et il a gardé une distance sécuritaire avec M. Paul».

M. Moran a parlé avec le médecin traitant au Capitole et on lui a dit qu’il n’avait pas besoin de se mettre en quarantaine.

Les plus populaires