Le service de traversier entre l’Î.-P.-É. et la N.-É. ne reprendra pas avant mercredi

Le service de traversier entre la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard ne sera pas opérationnel avant au moins mercredi, à la suite d’un incendie la semaine dernière dans la salle des machines du Holiday Island.

Le service régulier ne reprendra pas pendant que les plongeurs effectuent des opérations de récupération dans l’eau et que des barrages de confinement environnemental sont en place, a déclaré Don Cormier, vice-président de l’opérateur Northumberland Ferries, dans une entrevue lundi. L’entreprise espérait reprendre le service mardi.

«Nous sommes très patients pour nous assurer que le feu est éteint et qu’il n’y a aucun risque environnemental d’entrer dans les espaces de la salle des machines», a-t-il déclaré, ajoutant que la société est également préoccupée par le fait que le bateau penche d’un côté.

«Nous pensons qu’il a pris de l’eau provenant des activités de lutte contre les incendies qui aurait inondé les espaces de la salle des machines par les entonnoirs.»

M. Cormier a déclaré que les plongeurs n’avaient trouvé aucun dommage à la coque du navire. 

Il a affirmé que la société soupçonnait qu’un système de refroidissement à l’eau de mer avait été compromis pendant l’incendie et laissait entrer plus d’eau dans la salle des machines du bateau. Les plongeurs sont retournés à l’eau pour enquêter sur ce problème lundi, a-t-il déclaré.

Marie-Hélène Roy, du Bureau de la sécurité des transports du Canada, a déclaré que les enquêteurs ont pu monter à bord du traversier dimanche, mais qu’ils sont restés à l’écart de la salle des machines. Mme Roy a déclaré que l’agence espère que les enquêteurs pourront accéder à la salle des machines mardi.

L’incendie s’est déclaré vendredi alors que le traversier était sur le point de terminer la traversée du détroit de Northumberland entre Caribou, en Nouvelle-Écosse, et Wood Islands, à l’Île-du-Prince-Édouard. Environ 230 passagers sont sortis du navire à l’aide d’un toboggan gonflable et ont été transportés sur la terre ferme par des bateaux de pêche, des embarcations de sauvetage et un yacht. Les véhicules de tourisme ont été enlevés dimanche après que le navire a été remorqué jusqu’au rivage.

On ne sait pas quel sera le nouveau calendrier en fonction de la mise hors service du Holiday Island. M. Cormier a déclaré que la société disposera de détails sur le calendrier une fois la reprise du service confirmée.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.