Le sommet sur la réussite éducative se tiendra finalement à huis clos

QUÉBEC — Les échanges lors du sommet sur la réussite éducative ne seront pas publics.

Le ministre de l’Éducation a annoncé que l’événement prévu les 31 mars et 1er avril se tiendra finalement à huis clos.

Jean-François Roberge affirme avoir décrété le huis clos après que des groupes eurent exprimé leur malaise.

«Il y a beaucoup d’universitaires, des groupes aussi qui sont parfois très familiers à ce type de forum-là, d’autres un peu moins», a-t-il déclaré en réponse à une question de la libérale Marwah Rizqy.

«Ils nous ont dit qu’ils se sentiraient davantage en confiance, libres de faire valoir leurs idées, de déposer leurs propositions si c’était une consultation qui se faisait entre seulement les personnes invitées.»

M. Roberge a fourni cette réponse à Mme Rizqy lors de l’étude des crédits supplémentaires, un exercice de reddition de comptes qui se tenait mardi soir à l’Assemblée nationale.

Mme Rizqy s’est étonnée de la décision du ministre. «J’aime ça qu’on discute, mais j’aime ça qu’on discute de façon transparente, a-t-elle déploré. L’objectif, c’est qu’on se parle tous ensemble.»

Le sommet sur la réussite éducative était une proposition de Mme Rizqy pour préparer la sortie de crise en éducation à laquelle le ministre Roberge a choisi de donner suite.

L’élue de Saint-Laurent s’inquiète notamment des retards accumulés chez les élèves. Au dernier bulletin, le quart des jeunes de 3e et 4e secondaire avaient échoué en mathématique.

L’événement, qui aura lieu de façon virtuelle, a été baptisé les «Rendez-vous pour la réussite éducative: l’éducation au-delà de la pandémie».

Trois thèmes principaux seront abordés: la réussite éducative et le rattrapage, l’évaluation et les encadrements psychologiques, ainsi que la santé mentale et le bien-être à l’école.

Québec promet que les échanges mèneront à l’annonce de mesures concrètes dès ce printemps.

L’objectif, dit-on, est de permettre au réseau scolaire de se préparer rapidement pour répondre aux défis à relever dès l’été 2021 ainsi qu’au cours de l’année scolaire 2021-2022.

Le sommet devrait en principe doter le réseau d’une vision commune pour assurer la persévérance et la réussite du plus grand nombre d’élèves.

Le cahier de consultation est disponible sur la page web des «Rendez-vous pour la réussite éducative: l’éducation au-delà de la pandémie».

Laisser un commentaire