Le soutien du Canada à Israël est inébranlable, dit Trudeau

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau estime qu’un récent vote du Canada qui appuie une résolution des Nations unies affirmant le droit à l’autodétermination du peuple palestinien ne représente pas un changement dans la politique du Canada de ne pas critiquer Israël sur la scène internationale.

M. Trudeau a fait ces commentaires lors d’une cérémonie d’illumination de la menorah sur la Colline du Parlement lundi, où une centaine de parlementaires se sont réunis pour souligner la prochaine fête juive de Hanoukka.

Le premier ministre a déclaré avoir rencontré avant l’événement des leaders de la communauté juive qu’ils lui ont fait part de leurs préoccupations au sujet du vote aux Nations unies à la fin novembre.

Il a dit avoir entendu des préoccupations similaires de la part d’autres partis politiques et de membres de son propre caucus.

La résolution faisait partie d’un lot de motions déposées chaque année aux Nations unies qui, selon les critiques, ont ciblé Israël comme responsable des troubles entre Israël et les Palestiniens.

Le Canada a voté «non» aux résolutions pendant plus d’une décennie, mais M. Trudeau a déclaré que le Canada estimait qu’il devait changer de cap sur cette seule résolution, afin de contrer les menaces à la solution à deux États au conflit israélo-palestinien.

«Je vous entends, a déclaré M. Trudeau à ceux qui étaient réunis autour de la menorah. Je comprends que beaucoup d’entre vous ont été alarmés par cette décision. Le gouvernement a estimé qu’il était important de réitérer son engagement en faveur d’une solution « deux États pour deux peuples » à un moment où ses perspectives semblent de plus en plus menacées.»

«Mais permettez-moi d’être très clair. Notre amitié durable avec Israël demeure. Nous continuerons de nous opposer fermement à cibler Israël à l’ONU. Le Canada demeure un fervent défenseur d’Israël et le Canada défendra toujours le droit d’Israël à vivre en sécurité. Et nous allons toujours, toujours, nous prononcer contre l’antisémitisme au pays et à l’étranger. Vous avez ma parole.»

Le Canada a été vivement critiqué pour son vote de novembre par Israël, les États-Unis et de nombreuses personnes au Canada, souvent en accusant le pays de voter avec la majorité dans le but d’obtenir un siège au Conseil de sécurité des Nations Unies l’année prochaine.

Le Canada est revenu à sa pratique de voter contre les résolutions qui critiquent Israël lors des autres votes ce mois-ci.

Justin Trudeau et le chef conservateur Andrew Scheer ont tous deux dénoncé les récents incidents d’antisémitisme visant des étudiants juifs de l’Université York, de l’Université de Toronto et de l’Université McGill.

«Ils se sont sentis mal à l’aise à cause de leur identité, à cause de leur soutien à Israël», a déclaré M. Trudeau.

«Remettre en question le droit d’Israël d’exister ou le droit du peuple juif à l’autodétermination, c’est promouvoir l’antisémitisme et c’est inacceptable, a-t-il tranché. Nous ne serons jamais, jamais silencieux devant de tels actes. La haine n’a pas sa place au Canada et nous continuerons de la condamner.»

Les plus populaires