Le succès de Poilievre poussera-t-il les libéraux à assouplir les mesures sanitaires?

OTTAWA — Des députés conservateurs trouvent que les libéraux font de la politique partisane avec les restrictions sanitaires aux frontières, et ils croient que les discussions actuelles sur l’abandon éventuel de ces mesures pourraient bien être liées à l’élection fracassante de Pierre Poilievre. 

Plusieurs élus libéraux ont confirmé qu’il y avait des discussions en cours au sujet de possibles changements à l’utilisation obligatoire de l’application ArriveCan, ainsi qu’aux règles sanitaires à la frontière liées à la COVID-19, pour les voyageurs étrangers, incluant le port du masque. Ces exigences doivent demeurer en vigueur jusqu’au 30 septembre.

Le cabinet de Justin Trudeau n’a pas encore approuvé de décision dans un sens ou dans l’autre, mais les ministres doivent se réunir jeudi après-midi. C’est à ce moment que Justin Trudeau doit rentrer de son voyage à New York, où il participe à l’Assemblée générale de l’ONU.

Mercredi, M. Trudeau n’a rien confirmé au sujet des intentions de son gouvernement. 

«Nous avons suivi les recommandations et les meilleurs conseils des experts médicaux et de la santé publique tout au long de la pandémie et nous allons continuer en ce sens», a-t-il répondu à une question posée par un journaliste.

«Je peux vous assurer que lorsque nous prendrons des décisions sur la manière d’aller de l’avant avec des changements concernant divers outils en place pour garder les Canadiens en sécurité, les Canadiens seront les premiers à l’apprendre», a-t-il ajouté.

Le ministre du Tourisme Randy Boissonnault a lui aussi affirmé que le gouvernement allait suivre les recommandations appuyées sur la science lors d’une interpellation à la Chambre des communes.

«Nous allons continuer de nous assurer qu’au fur et à mesure que l’on relance notre économie, on le fait de manière systématique et respectueuse», a-t-il poursuivi.

En marge de la réunion du caucus conservateur, mercredi, plusieurs députés ont salué la fin possible des restrictions sanitaires pour les voyageurs. Mais ils assurent qu’ils ne comprennent pas ce qui a déclenché tout à coup ces discussions – à part l’évolution des tendances politiques au Canada.

Le député de Saskatoon-Grasswood, Kevin Waugh, croit que les libéraux envisagent ces changements en raison des sondages favorables au nouveau chef conservateur.

Pierre Poilievre s’est toujours opposé farouchement à la vaccination obligatoire. Sa position sur les restrictions sanitaires liées à la COVID-19 aura été un élément majeur de sa campagne à la chefferie conservatrice, qu’il a remportée haut la main plus tôt ce mois-ci.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.