Le sucre change la chimie du cerveau

MONTRÉAL — Le sucre influence les circuits de récompense du cerveau d’une manière similaire à celle constatée lors de la consommation de drogues qui créent une dépendance, préviennent des chercheurs de l’Université d’Aarhus, au Danemark.

L’auteur principal de l’étude, le professeur Michael Winterdahl, a admis dans un communiqué qu’il espérait que ses travaux lui permettraient de «tuer le mythe» selon lequel le sucre a un impact sur le cerveau et le comportement. Il a plutôt eu une surprise.

Ses collègues et lui ont fourni quotidiennement deux litres d’eau sucrée à sept porcs, et ce, pendant 12 jours. Des clichés du cerveau des animaux ont été pris au début de l’expérience, après le premier jour et après le 12e jour.

Le cerveau des porcs est plus complexe que celui des souris, ont expliqué les chercheurs, et sa taille permet d’examiner les structures profondes avec les mêmes appareils que ceux utilisés chez l’humain.

Des changements importants ont été mesurés après le 12e jour dans les systèmes de production de dopamine et d’opioïdes du cerveau. Le système d’opioïde, qui est associé au bien-être et au plaisir, a été activé dès la première dose de sucre.

Puisque nous recherchons tous la dose de dopamine la plus importante et la plus rapide possible, a dit le professeur Winterdahl, on comprend que le sucre et d’autres stimuli «artificiels» supplanteront rapidement des stimuli «naturels» comme l’apprentissage et les interactions sociales.

Les conclusions de cette étude sont publiées par Scientific Reports.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire