Le suicide de deux intervenantes en DPJ sème la consternation au sein du personnel

MONTRÉAL — Le suicide de deux jeunes intervenantes travaillant à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) de Montréal en début de semaine touche durement le personnel de l’institution.

Selon les informations publiées par le quotidien La Presse, il s’agit de deux jeunes femmes âgées de 23 et 26 ans.

La présidente-directrice générale du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, Sonia Bélanger, a présenté mercredi ses condoléances aux proches des victimes et aux équipes «qui sont grandement affectées» par cette tragédie.  

«Nous sommes absolument dévastées par cette terrible nouvelle qui crée une onde de choc importante dans notre établissement», a-t-elle laissé tomber lors de la conférence de presse de la docteure Mylène Drouin, directrice de la santé publique de Montréal, qui faisait le point sur la pandémie dans la métropole.

Mme Bélanger a précisé que des équipes psychosociales sont à offrir un soutien psychologique en continu aux proches des deux jeunes femmes, ainsi qu’aux employés de la DPJ.  

«On sait que la protection de la jeunesse a été grandement médiatisée au cours de la dernière année et ces deux décès viennent créer une certaine commotion dans notre grande communauté», a conclu Mme Bélanger, ajoutant qu’elle ne ferait aucun autre commentaire puisque le Service de police de la Ville de Montréal mène une enquête dans ce dossier.

Laisser un commentaire

Bonjour , je suis un usager de la DPJ, suite a un conflit de séparation il y a rien de grave dans ma situation ! Mes enfants étaient très bien traités et en sécurité avec moi,c’est juste des dénonciations fausses de quelqu’un qui veut me faire mal..,et la DPJ a causé plus de dégâts dans ma famille que des solutions, j’ai essayé de parler avec leur supérieures pour régler la situation à l’amiable,il y a rien à faire la DPJ fonctionne comme une secte ,sont comme les islamistes même pire! Ils sont manipulés et pas transparents sont perdu et confus! J’ai essayé de parler à leurs dirigeants avec politesse et respect et de les écrire expliquer la situation rien à faire, il fonctionne comme un régime stalinien !j ai expliqué a la dpj que je travaille dans le public j’entends des histoires et leurs interventions parfois peuvent causer plus de dégâts et surtout des suicides et des problèmes majeurs ,j ai suggéré d’utiliser plus le côté humain et traiter les vrais faits réels,pas les dénonciations fausses exagéré ou erronée , et prendre des décisions basées sur la vérité le bon sens,ils m’ont traité d’instable ! et m en empéché de voir mes enfants pour aucune raison juste car je les critiquer devant leurs supérieurs, je suis en train de faire des démarches pour discuter leurs attitudes avec le ministre et les hauts responsables ça peut pas continuer comme ça ces gens-là cause des problèmes majeurs que ça soit à leurs employés les enfants ou les familles , la DPJ parfois cause des séquelles graves et après il demande aux gens d’aller chercher de l’aide ailleurs ou chercher des avocats pour laver leurs mains des problèmes qui ont causé mais veulent paraître propre!.il engage des jeunes innocents qui ont pas d’expérience qui sont confus entre le bon et le mal ces jeunes qui comprend pas les valeurs et les cultures et les traditions surtout à Montréal , leurs but souvent c’est pas protéger les enfants c’est juste imposer leurs valeurs à n’importe quel prix sans prendre l’intérêt des enfants et la réalité et la situation des parents,.
juste ce soir aujourd’hui dans leurs bureaux sur Sherbrooke Est ils ont jeté dehors une dame qui pleure avec peine avec 5 agent de sécurité dehors juste car elle veut voir sa fille une simple dame normal , j’ai été obligé d’intervenir et donner un câlin et soulager cette dame car j’avais peur de sa réaction quand elle retourne seule a sa maison s’il vous plaît faites quelque chose merci Antonio.

Répondre

Bonjour ,Aujourd’hui la DPJ goûte a ça propre médecine!
Une institution autoritaire et fermé qui manque de transparence, perdu et confus qui comprends pas les valeurs les traditions et manque d’expérience avec beaucoup beaucoup d’erreurs une confusion totale, j’ai écrit plusieurs fois à cette institution et ses dirigeants pour éviter les problèmes grave comme la dépression et le suicide causer par leurs mauvaises décisions… et au lieu de comprendre et corriger la situation ils m’ont privé de voir mes enfants pour aucune raison, juste pour une revanche, et ils m’ont traité d’instable,!! ils ont fait tout pour m’humilier, il rentre dans les familles ils implante la haine la séparation ,parfois ils enlève les enfants pour aucune raison , ils crée une tension entre les familles et les intervenants, ils sont pas humains et ce n’est pas vrai à cause de covid leurs problèmes s’accumulent si vous vérifiez vous trouvez que pendant toute l’année la plupart de ces gens étaient en vacances . Si ils ont écouté mes recommandations ces deux jeunes demoiselles sont encore en vie aujourd’hui

Répondre