Le syndicat des employés de Radio-Canada déplore l’abolition de 17 postes

MONTRÉAL — Le syndicat des Communications de Radio-Canada déplore l’abolition de 17 postes à la société d’État, dont 16 en scénographie et un en communications internes.

Radio-Canada a fait cette annonce jeudi, a indiqué le syndicat dans un communiqué. Des postes de machiniste, d’habilleuse, de designer prothésiste et d’ensemblier seront notamment supprimés, selon le syndicat.

Certains employés pourront être mutés ailleurs dans la grande tour, mais d’autres risquent de perdre leur emploi, dénonce le syndicat.

Depuis le mois de décembre 2018, 59 postes auraient été abolis à la société d’État.

Johanne Hémond, présidente du Syndicat des Communications de Radio-Canada, se désole de ce nouveau coup de sabre dans le domaine scénique et de la scénographie, qui ne comptera maintenant que 14 employés. Par le passé, il y avait 150 employés dans ce secteur, ajoute-t-elle.

Mme Hémond critique aussi la décision récente de la société d’État de mettre fin à l’émission «Second Regard».

«Je doute que la majorité des auditeurs de cette émission se retrouve maintenant sur les plateformes numériques comme semble le croire la direction», souligne-t-elle.

Les plus populaires