Le tiers des Canadiens dépensera moins pour les Fêtes, selon un sondage Ipsos

MONTRÉAL — Alors que les prix à la consommation connaissent une hausse depuis des mois, environ un Canadien sur trois prévoit réduire ses dépenses pour l’achat de cadeaux de Noël cette année, selon un nouveau sondage de la firme Ipsos. 

Toutefois, presque le même nombre a l’intention d’investir un montant à peu près semblable à l’an dernier, tandis que 9 % des répondants ont déclaré ne pas vouloir acheter de cadeaux et près de 20 % n’avaient pas encore réfléchi à la somme qu’ils débourseront. 

D’après le sondage, les parents (46 %) sont plus susceptibles de moins dépenser que ceux n’ayant pas d’enfants (31 %). 

L’enquête a été menée pour le compte de l’organisme CanaDon. Elle révèle que près de la moitié des Canadiens préférait recevoir un cadeau pouvant permettre d’appuyer un organisme de bienfaisance plutôt qu’un cadeau matériel. 

Le sondage expose d’ailleurs que 22 % des Canadiens s’attendent à recourir à un organisme de bienfaisance pour des services essentiels au cours des six prochains mois. 

Mais 20 % des répondants ont dit vouloir réduire leurs dons par rapport à l’an dernier. L’une des principales causes évoquées est la hausse du coût de la vie. 

Pour encourager les gens à donner selon leurs moyens, CanaDon invite la population à prendre part au mouvement «Mardi je donne», le 29 novembre, à la suite du Vendredi fou et du Cyberlundi. L’association propose notamment d’offrir une carte-cadeau de bienfaisance à un proche dont le montant pourra être versé à un organisme de son choix enregistré sur CanadaHelps.org 

«Avec 22 % des Canadiens qui prévoient avoir recours à des services caritatifs essentiels comme de la nourriture et un logement au cours des six prochains mois, les dons de bienfaisance sont un excellent moyen de montrer à vos proches que vous tenez à eux tout en soutenant les communautés dans le besoin», soutient la cheffe de l’exploitation et de la direction par intérim de CanaDon, Jane Ricciardelli, dans un communiqué. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.