Le tireur échangeait ses services comme denturologiste contre des faveurs sexuelles

HALIFAX — Un rapport soumis à l’enquête sur la fusillade de masse d’avril 2020 dans un secteur rural de la Nouvelle-Écosse indique que le tireur qui a tué 22 personnes était connu pour avoir échangé des services comme denturologiste contre des faveurs sexuelles et exploité des femmes marginalisées.

Le rapport de membres du Centre Avalon contre les agressions sexuelles et du Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes (LEAF) détaille les conclusions des entretiens tenus dans la région de Halifax avec des personnes ayant survécu à la violence de Gabriel Wortman et d’autres personnes qui ont interagi avec le tueur.

Le rapport indique que les participants à ces rencontres ont déclaré que le tireur, qui travaillait comme denturologiste, utilisait sa clinique à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, pour exploiter des femmes afro-néo-écossaises et des travailleuses du sexe.

Les participants ont rapporté que Gabriel Wortman se vantait de fournir des services comme denturologiste à un prix réduit et échangeait ses services contre des faveurs sexuelles lorsque les gens ne pouvaient pas payer le coût total.

Le rapport indique également que le tueur était connu pour faire des commentaires sexuellement suggestifs aux patientes marginalisées qui visitaient sa clinique.

Les personnes à ces rencontres ont dit aux auteurs du rapport qu’elles ne se sentaient pas en sécurité pour signaler les incidents de violence ou de harcèlement sexuels à la police en raison d’expériences antérieures dans lesquelles les personnes marginalisées n’étaient pas crues.

Cette dépêche a été produite avec l’aide financière des Bourses de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.