Le tireur qui a tué deux personnes lors de vols dans des 7-Eleven toujours recherché

LOS ANGELES — La police du sud de la Californie recherchait mardi un tireur solitaire qui serait impliqué dans au moins trois – mais peut-être jusqu’à six – vols qualifiés dans des dépanneurs 7-Eleven où deux personnes ont été tuées et trois blessées.

Pendant plus de cinq heures le lundi 11 juillet, tandis que la marque nationale 7-Eleven célébrait son anniversaire, la violence a fait des ravages dans des dépanneurs et a incité la société mère à exiger des employés qu’ils ferment leurs magasins pendant la nuit dans le secteur de Los Angeles pour une question de sécurité.

Les enquêteurs ne savaient pas pour l’instant ce qui a motivé la violence dans les villes d’Ontario, Upland, Riverside, Santa Ana, Brea et La Habra, aux États-Unis.

La police a identifié la victime de Santa Ana comme étant Matthew Rule, 24 ans. La victime de Brea, Matthew Hirsch, âgé de 40 ans, a été identifiée par son père, Jim Hirsch, a rapporté la chaîne télévisée KCBS.

La personne blessée de Riverside était toujours dans un état critique mardi matin, a indiqué la police, tandis que les individus blessés de la fusillade de La Habra étaient dans un état stable.

Les corps de police de La Habra, Brea et Santa Ana ont déclaré qu’ils pensaient rechercher le même suspect. Les autorités des municipalités américaines d’Ontario, d’Upland et de Riverside n’ont pas encore pris cette décision, bien qu’elles aient indiqué être au courant des autres crimes commis dans les dépanneurs 7-Eleven. Pour le moment, elles n’ont pas publié de détails supplémentaires.

Les autorités de Brea et d’Upland ont partagé des images d’un homme masqué portant ce qui semblait être le même survêtement noir avec une capuche sur la tête. Le chandail avait des lettres blanches avec des feuilles vertes sur le devant.

«Cela pourrait potentiellement être la même personne, mais nous ne le confirmons pas pour le moment», a indiqué le sergent d’Upland, Jake Kirk.

7-Eleven a publié une déclaration indiquant qu’elle recueillait des informations et travaillait avec la police. 

«En ce moment, nous nous concentrons sur la sécurité des franchisés, des associés et des clients. Dans cet esprit, nous avons encouragé la fermeture des magasins de la région de Los Angeles (lundi soir)», a déclaré 7-Eleven Inc. dans une déclaration à la chaîne télévisée KTLA.

Ryan Railsback, un porte-parole de la police de Riverside, a affirmé que la date n’était pas le fruit du hasard. Il estime que c’est impossible que la date du 11 juillet (07-11) pour les incidents dans les 7-Eleven soit une coïncidence. 

Le premier vol a eu lieu vers minuit lundi matin en Ontario, en Californie, à environ 56 kilomètres à l’est de Los Angeles.

L’homme masqué a brandi une arme de poing sur l’employé du magasin et a exigé de l’argent, selon la caporale de l’Ontario, Emilie Hernandez. Il n’a tiré aucun coup de feu et le commis n’a pas été blessé. Pour l’heure, les enquêteurs ne savent pas, le cas échéant, ce qui a été volé.

Le deuxième vol a eu lieu environ 45 minutes plus tard à Upland, à moins de huit kilomètres du dépanneur de l’Ontario. 

Le suspect s’est approché du commis avec quelques articles, «des boissons et des choses», et a brandi une arme de poing semi-automatique, a déclaré M. Kirk. L’homme a volé des objets et environ 400 à 500 dollars en espèces, puis il s’est enfui. Aucun coup de feu n’a été tiré.

Environ une heure après le vol d’Upland et à 40 kilomètres de Riverside, un homme armé a brandi une arme à feu et a volé l’employé du 7-Eleven, avant de retourner l’arme contre un client. Il a ouvert le feu et s’est enfui, indique M. Railsback. La police pense que le commis a remis l’argent dans la caisse. 

Les criminels savent généralement que les vols dans les dépanneurs rapportent rarement de grosses sommes d’argent, en particulier pendant la nuit, mentionne M. Railsback, ajoutant que c’est «étrange» pour les voleurs de faire cela. 

Une autre fusillade a eu lieu vers 3h20 du matin, à environ 39 kilomètres de là, à Santa Ana. Les policiers ont signalé des coups de feu et ont trouvé un homme mort dans le stationnement du 7-Eleven avec une blessure par balle au haut du torse, selon la sergente de Santa Ana, Marie López.

Environ 40 minutes plus tard, un employé du 7-Eleven à Brea a été tué par balle, a déclaré le capitaine de police de Brea, Phil Rodriguez.

Le père de la victime, Jim Hirsch, a déclaré à KCBS que son fils travaillait seul pendant la nuit.

«Je suis tellement en colère contre cela, a lancé Jim Hirsch à la chaîne de télévision. Je n’ai jamais pensé que toute l’agitation du monde en ce moment m’affecterait, mais c’est sous mon toit.»

Moins d’une heure après que Matthew Hirsch a été abattu, des officiers de La Habra voisine ont été dépêchés dans un autre 7-Eleven pour un vol signalé. Ils ont découvert deux personnes blessées par balle vers 4h55, mais on ne craint pas pour leur vie selon le sergent Sumner Bohée. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.