Le tout premier vote électronique aux Communes en proie à des pépins techniques

OTTAWA — Les députés fédéraux ont complété lundi soir leur tout premier vote à distance à la Chambre des communes, une occasion historique qui a été marquée par de nombreux pépins techniques, de longs délais et de brèves apparitions de certains de leurs enfants et même d’un animal de compagnie.

Le vote portait sur un sous-amendement du Bloc québécois en lien avec un amendement proposé par le Parti conservateur pour le discours du Trône de la semaine dernière, une question de routine qui aurait normalement pris 15 minutes.

Il a été battu par 293 voix contre 33 — avec l’aide d’un député bloquiste qui a accidentellement voté contre la proposition de son propre parti «à cause de toute la confusion» de la vidéoconférence.

Il aura fallu près de deux heures pour en arriver à ce résultat.

D’entrée de jeu, une défaillance du système de Microsoft a repoussé la tenue du vote d’environ 40 minutes.

Seulement quelques dizaines d’élus étaient présents pour se prononcer en personne et les autres se sont joints à eux par vidéoconférence lors d’un vote atrocement lent par appel nominal.

Laisser un commentaire